«

»

Witch Hunter, Tome 1, Virginia Boecker

1507-1Titre : Witch Hunter
Titre en VO : The Witch Hunter
Saga : The Witch Hunter
Nº du tome : 1
Auteur : Virginia Boecker
Date de sortie : 16 juin 2016
Éditeur : Pocket Jeunesse
Genre : Fantasy
Pour qui : à partir de 15 ans

4e de couverture : Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Mais un jour, elle-même est arrêtée pour sorcellerie ! En prison, elle reçoit pendant la nuit la visite de Nicholas Perevil, qu’elle traque depuis toujours. Il lui propose un étrange marché : si elle parvient à déjouer la malédiction qui pèse sur lui, elle sera libérée.

Au fil de ses macabres découvertes, tout ce qu’Elizabeth tenait pour évident est remis en question : le bien et le mal, les amis et les ennemis, l’amour et la haine… la vie et la mort !

L’Avis de Lilysatis : 4/10

Elizabeth Grey est ce genre de personnages qui ralentissent la lecture d’un roman. Chasseuse de sorciers, excellant à son métier jusqu’à ce que le roi ne lui demande certaines faveurs, puis mettant la vie de ses camarades en danger sans jamais se remettre en question. Même lorsqu’elle finit en prison pour avoir possédé des herbes sorcières et qu’elle est libérée par ceux qu’elle chassait, c’est comme si la lumière ne se faisait pas à tous les étages. Sans oublier le fameux triangle amoureux attendu qui la place entre le beau garçon chasseur, ami de toujours, et le beau garçon sorcier, qui la sauve. Voilà donc pour Elizabeth, personnage principal du roman.

Le roman en lui-même n’est pas exempt de trous scénaristiques et autres incohérences. Cependant, dans l’ensemble, il n’est pas mauvais. L’idée de base est intéressante, les décors sont bien posés et on se trouve assez facilement happé par l’univers inventé. Les personnages secondaires sont finement joués : Nicholas Perevil est un sorcier maudit qui cherche à rétablir la paix entre les sorciers et le reste du monde, et sa vision des choses est assez pertinente. Le grand ennemi des sorciers est lui aussi bien écrit : angoissant, pervers, sadique, et cohérent dans ses positions. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Fifer, qui ne supporte pas Elizabeth.

Malgré ces bons éléments, le roman n’a pas trouvé son public avec moi. Le personnage principal étant bien trop souvent un cliché de ce genre de romans, il ne m’a pas aidée à adhérer au scénario parfois sorti de nulle part. La quatrième de couverture était pourtant alléchante et la couverture très jolie, dommage.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/witch-hunter-tome-1-virginia-boecker/