«

»

Wake the Dead, Frédéric Czilinder

wake-the-dead-armadaTitre : Wake the Dead
Auteur : Frédéric Czilinder
Date de sortie : 6 février 2016
Éditeur : Armada
Genre : Fantastique
Pour qui : à partir de 12 ans

4e de couverture :
Deep Harbor, charmante petite bourgade du Massachusetts : son port de pêche, sa conserverie, son unique hôtel, son lycée et ses hautes falaises battues par les embruns.

Un havre de paix jadis fondé par des colons anglais sur les terres ancestrales des indiens Wampanoag.

Deep Harbor : ses bois, ses marais, son cimetière, ses secrets…

Deep Harbor : 12.347 habitants. Et encore plus de macchabées.

Beaucoup plus.

L’Avis de Lilysatis : 8/10

Halloween, la nuit où la frontière entre le monde des vivants et celui des morts est la plus fine.
Halloween, la nuit la plus favorable pour entrer en contact avec les défunts.

Pour les habitants de Deep Harbor, petite ville tranquille du Massachusetts, le symbolisme de la fête prend une toute autre signification lorsque les sépultures vieilles de plusieurs siècles comme celles de la veille commencent à expulser de terre leurs habitants. Et ce n’est pas pour discuter que les morts reviennent. C’est pour remplir leurs estomacs de chair fraîche.

Attention, hémoglobine et entrailles.

J’ai noté plus haut qu’on pouvait lire cette histoire à partir de 12 ans, mais comme toujours, il s’agit de savoir à qui on donne le roman. Un adulte pourra trouver le récit un peu trop imaginé, alors qu’un adolescent le lira avec délectation. Allez-y donc en toute connaissance de cause.

Car dans « Wake the Dead », les zombies dévorent les habitants de la ville sous nos yeux, et personne n’est à l’abri. Jeune, vieux, fille, garçon, gentil, méchant, n’importe qui peut finir entre les dents d’un mort-vivant. Il n’y a pas de héros, juste des gens normaux qui font face à une horrible malédiction.

« Wake the Dead » est un hommage aux histoires des années 80/90, avec tout un tas de référence aux séries et films cultes. On y retrouve l’ambiance des « teen movies », extrêmement bien menée par l’auteur, ainsi que certains personnages caricaturaux dans leurs traits et attitudes. Ceux-ci sont malgré tout attachants et intelligemment écrits, avec juste la touche qu’il faut pour entrer dans leur vie. J’ai beaucoup aimé le fait que les événements soient décrits par différents points de vue, ce qui rend la lecture très dynamique.

Le scénario est assez classique de ce genre de romans, un peu convenu, mais il fonctionne. Malgré quelques longueurs, l’action et les émotions sont bien dosés. Le choix fait pour expliquer le retour à la vie des morts est assez original, bien que j’aurais aimé voir cette partie un peu plus développée.

Enfin, on sent que l’écriture de l’auteur est maîtrisée et recherchée. Le vocabulaire est cru, certes, mais aussi très riche. C’est un plaisir de tourner les pages et de suivre l’évolution des personnages dans cette apocalypse ciblée.

Pour la fan d’histoires de zombies que je suis, ce fut un très bon moment de lecture, et je conseille fortement le roman à tous les amateurs de morts-vivants qui font peur !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/wake-the-dead-frederic-czilinder/