«

»

Victorian Fantasy, Tome 1, Dentelle et Nécromancie, Georgia Caldera

victorian fantasy tome 1 dentelle et necromancie logofgTitre : Dentelle et Nécromancie
Saga : Victorian Fantasy
N° du tome : 1
Auteur : Georgia Caldera
Date de Sortie : 10/09/14
Editeur : J’ai lu
Genre : Romance Fantasy
Pour qui : tout public
Pour commander : [Version papier]

Résumé :
D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête.
Sa découverte du monde commence, à mille lieues de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de dangers, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas.
Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de Lord Thadeus Blackmorgan…

L’avis de Calim : 8 / 10

Dentelle et Nécromancie est une romance, nous y retrouvons donc tous les codes de cette littérature : la jeune fille innocente, mais dotée d’un sacré caractère ; le beau ténébreux, sombre et dangereux à souhait ; les ennemis, vicieux et mortels ; et bien sûr, l’histoire d’amour impossible.

Là où le talent de Georgia nous transporte, c’est qu’avec les basiques romanesques, elle nous entraine dans un monde qui n’appartient qu’à elle, un univers de sorcières, de magie noire et où les ténèbres sont reines.

Andraste est belle comme le jour. Pardon : belle comme la nuit ! 😉 Privée de sa liberté à cause d’une terrible maladie, elle vit cloitrée dans une demeure où les secrets deviennent étouffants. Promise à un mariage arrangé depuis sa plus tendre enfance, elle ne rêve que de liberté et la missive de la Reine Victoria est son sauf-conduit. Son arrivée à la cour lui permet découvrir enfin de nouveaux horizons.

Bon, j’avoue avoir trouvé le rapprochement charnel entre Thadeus et la jeune Élue de la Nuit un tantinet rapide : j’aurais aimé voir Andraste évoluer un peu plus à la cour de Victoria, la voir s’ouvrir au monde, avant qu’elle ne tombe sous le charme particulier du ténébreux Lord Blackmorgan.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour le protagoniste Thadeus, car au milieu de toute cette beauté, presque figée, tant elle est victorienne, il rayonne par sa différence. Un héros blessé, bancal et qui, malgré son handicap, brille plus que n’importe lequel des dandys étriqués qui vivent au palais. Bon j’admets qu’il a un caractère épouvantable, mais j’ai adoré voir enfin un homme, un vrai, au milieu de tous ces faits arrogants. Il se dégage de ce personnage une profondeur et une réalité qui m’ont particulièrement touchée.

Le style de Georgia est incomparable et reconnaissable entre mille, d’une fluidité enivrante qui fait qu’on ne voit pas défiler les 541 pages de ce premier tome. La sorcellerie, la nécromancie et cette magie si particulière permettant d’associer la mécanique aux êtres vivants, tout cela dresse un décor inhabituel pour une romance tout en froufrou et dentelle.

Malgré quelques longueurs dans le scénario, on est happé par la plume et on tourne les feuillets, on enchaine les chapitres et on arrive à la fin en se disant : déjà ?

Une fois de plus, j’ai été conquise par l’écriture et les personnages de Georgia Caldera. J’attends la suite, comme beaucoup de lecteurs, j’en suis sûre, avec une impatience fébrile.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et-necromancie-georgia-caldera/