«

»

Une Aventure d’Alexia Tarabotti, Tome1, Sans Âme Le Protectorat de l’Ombrelle, Gail Carriger

Sans Âme : le Protectorat de l’Ombrelle

Titre: Sans Âme (Le Protectorat de l’ombrelle)
Titre en VO: Soulless
Saga: Une aventure d’Alexia Tarabotti
Nº du tome: 1
Auteur: Gail Carriger
Date de sortie: 12/01/2011
Éditeur: Orbit, Le livre de Poche
Genre: Urban Frantasy
Pour qui: À partir de 13 ans

Résumé:

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau, compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ? Vampires, loups-garous et aristocrates : un réjouissant mélange de romanesque et de fantastique !

L’avis de Dr M : 6/10

Alexia Tarabotti n’est pas une jeune femme comme les autres. Lors d’un bal, elle repousse un jeune vampire qui tente de la mordre sans s’être d’abord présenté. L’altercation attire Lord Maccon, l’Alpha de la meute des garous mais aussi le chef du Bureau du Registre des Non-naturels (BUR). Mais tout passe au second plan, quand ils se rendent compte que le vampire n’est pas enregistré, et qu’il ne semble pas connaître les pouvoirs de la jeune femme.

Ce que j’ai adoré dans ce roman c’est indéniablement Alexia Tarabotti. Elle n’est pas la typique femme réservée du Londres victorien. Elle est célibataire, elle a un fort caractère et en plus, elle n’a pas d’âme. C’est une paranaturelle. Elle vit dans un monde où évoluent les vampires et les loups-garous. Cependant son « espèce » est méconnue. Sous certains traits, elle m’a beaucoup fait penser à Adèle Blanc-Sec.

L’humour et l’ironie sont très présents. Ce sont d’ailleurs souvent des répliques ou des réflexions de miss Tarabotti qui nous font sourire. Les échanges entre Alexia et Lord Maccon sont assez explosifs. On ne peut pas y rester insensible.

L’histoire est pourtant très originale. Je n’ai pas trouvé d’équivalent à ce jour.

Pour le reste, j’ai trouvé l’intrigue un peu cafouilleuse. Je ne comprenais pas vraiment où l’auteure voulait amener son intrigue. L’enquête que mènent les protagonistes est beaucoup trop complexe, je trouve. Du coup, je me suis un peu perdu dans la lecture.

Gail Carriger se répète beaucoup sur le physique de son personnage principal. Je peux comprendre qu’elle veuille à tout prix la différencier des autres, mais là ça devient un peu trop. J’ai fini par dire « Mais ça, je le sais déjà !!! ».

Je lirais bien entendu le deuxième tome, en espérant qu’il soit un peu plus facile à lire et que l’auteure ne se répète plus autant sur les détails physiques de son héroïne.

En résumé, c’est un roman à découvrir.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/une-aventure-dalexia-tarabotti-tome1-sans-ame-le-protectorat-de-lombrelle-gail-carriger/

  • Zackary place

    Ce livre me fait de l’oeil depuis plusieurs mois, je pense que je vais peut êtrre me laisser tenter.
    Bises à l’équipe