«

»

Under The Dome – Saison 3 – 2015

under-the-dome-dvdTitre : Under The Dome
Titre en VO : Under The Dome
Date de 1ère Diffusion VO : 26 juin 2015 (CBS)
Date de 1ère Diffusion VF : 21 septembre 2015 (M6)
Genre :  Fantastique.
Pour qui : A partir de 12 ans
Nombre d’épisode : 13
Avec : Mike Vogel (Dale « Barbie » Barbara), Rachelle Lefèvre (Julia Shumway), Alexander Koch (James « Junior » Rennie), Colin Ford (Joe McAlister), Mackenzie Lintz (Elinore « Norrie » Calvert-Hill), , Dean Norris (James « Big Jim » Rennie), Eddie Cahill (Sam Verdreaux), Grace Victoria Cox (Melanie Cross), Marg Helgenberger (Christine Price), Eriq La Salle (Hektor Martin), Max Ehrich (Hunter May)

Pour commander (Amazon) :

Résumé  d’après Allociné :

Les habitants de Chester’s Mill sont soudain coupés du monde extérieur lorsqu’une barrière invisible apparaît. Les communications avec le monde extérieur sont impossibles et les habitants sont livrés à eux-mêmes.

Julia, une journaliste, enquête sur un mystérieux arrivage de propane à Chester’s Mill avant que la barrière n’apparaisse. Après l’apparition de cette barrière, elle est sans nouvelle de son mari et prend la décision d’héberger Dale, surnommé « Barbie », qui n’est pas de la région. Mais elle ne sait pas que « Barbie » pourrait bien avoir un lien avec la disparition de son mari.

L’avis de JackHarkness : 1/10

Les habitants de Chester’s Mill, guidés par Barbie, suivent Mélanie qui vient de traverser la brèche qui doit les sortir du dôme et ainsi pouvoir reprendre une vie normale. Mais tout ceci n’est qu’un rêve. Chacun est enfermé dans un cocon, absorbant leur force vitale. Jim et Julia, seuls à ne pas avoir suivi la jeune fille, ont leur mémoire intact et tentent de sauver la communauté d’une mort atroce.

Avec la saison précédente, je dois dire que je m’attendais au pire. J’ai été servi. Nous arrivons dans les bas-fonds de la médiocrité scénaristique avec des histoires saugrenues, des personnages creux et sans attraits, et une intrigue dénuée de sens.

L’histoire de cette ultime saison d’Under The Dome essaye de revenir à l’esprit du livre avec l’introduction des aliens. Ne vous attendez pas à des révélations fracassantes, l’intrigue ne casse pas trois pattes à une poule. Entre incohérences avec les saisons précédentes, élimination de personnages secondaires et des révélations qui se contredisent d’un épisode à un autre, je n’ai pas arrêté de faire des bonds. Les scénaristiques nous prennent vraiment pour des jambons, ou pour des lapereaux de six semaines à la mémoire de poisson rouge.

Comme toujours, la réaction des personnages au gré des rebondissements est dénuée de sens et frôle l’idiotie. C’est du genre « tiens, la maison est en feu. Et si j’y entrais ? » Vous voyez ? Je passe sur le côté mouton des habitants, qui suivent aveuglément le personnage de Christine Price, jouée par Marg Helgenberger. Son rôle, bien qu’important, est en totale contraction avec ce qu’il s’est passé dans les saisons précédentes.

Il en va de même avec la mythologie autour de la société Aktaion Energy. Certes, il y a des révélations, souvent surprenantes et intéressantes, mais au final, imbriquées les unes dans les autres, ne font pas avancer l’intrigue principale.

Les protagonistes sont toujours des stéréotypes ambulants même si un travail soigné a été apporté au rôle de Big Jim. Il devient plus humain et moins une caricature du méchant antipathique. Comme toujours, le personnage de Norrie ne sert à rien, celui de Julia est criblé de contractions, celui de Barbie est un amalgame peu digestif des héros masculins que l’on a déjà rencontrés, et celui de Joe agaçant. La palme revient à Junior. Déjà, depuis une saison et demie, je me demandais vraiment si ce personnage avait un semblant de potentiel et si son côté « rebelle » allait s’atténuer pour devenir un vrai héros. Pour le coup, de héros, il est passé à zéro. Il est énervant, tête à claques, arrogant, et j’en passe. La liste est trop longue.

Le gros regret que j’ai revient aux dix dernières minutes de l’épisode qui conclut la saison, et par conséquent la série. Sachant qu’elle était annulée, les scénaristes auraient pu retourner les 10 dernières minutes afin de donner une conclusion à la série.

Finalement, Under The Dome s’avère être une série qui avait beaucoup de potentiel dont le traitement a été gâché par des scénaristes en manque d’inspiration. Une série SF qui ne restera pas gravée dans ma mémoire. D’ailleurs, je viens de l’oublier.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/under-the-dome-saison-3-2015/