«

»

Toute Résistance Serait Futile, Jenny T. Colgan

1507-1Titre: Toute Résistance Serait Futile
Titre en VO: Resistance is Futile
Auteur: Jenny T. Colgan
Date de sortie: 18 Mars 2016
Éditeur:  Milady
Genre: Science-Fiction / Romance

Résumé :
L’univers parle deux langues : les mathématiques et l’amour.
Mathématicienne excellant dans un domaine exclusivement masculin, Connie, avec sa chevelure flamboyante, a toujours été considérée comme un peu bizarre. Mais jamais autant que Luke, jeune homme d’une touchante étrangeté, recruté pour travailler à ses côtés sur un projet de décryptage top secret. À quoi correspond cette séquence qu’ils étudient ? Luke semble en savoir bien plus que Connie et ses confrères. Les génies excentriques s’interrogent sur ses liens avec ce message crypté aux origines mystérieuses. Tout se complique quand leur employeur est tué d’une manière… inusitée et que les services secrets s’en mêlent. Connie découvre alors que Luke a de bonnes raisons de sembler venir d’une autre planète, mais surtout qu’elle éprouve pour lui bien plus que de la curiosité. Leurs sentiments naissants seront mis à l’épreuve dans leur course effrénée pour sauver… la Terre.

Avis (avec quelques spoilers) de Gkone : 6/10
Que dire, que dire. L’histoire se concentre principalement autour de deux personnages, Connie et Luke, mathématiciens, mais pas que (enfin pour l’un des deux!).
L’idée est en soit pas trop mal, rassembler des mathématiciens dont font partie nos deux personnages ci-dessus pour déchiffrer un message venu de l’espace. Donc je dis pourquoi pas ? Ensuite l’auteur semble savoir de quoi elle parle quand elle parle de formules mathématiques (ce n’est pas moi qui pourrait juger si elle se trompe ou pas, mais bon elle donne au moins le change et c’est le minimum qu’on puisse demander), mais en même temps, c’est aussi l’histoire d’une rencontre d’un autre type entre Connie et Luke. Connie, renfermée sur elle-même, Luke, étrange comme s’il venait d’une autre planète (je tends une perche les gens!).
Mais revenons-en aux personnages, alors on a les mathématiciens, où l’on passe du coq à l’âne entre Ranjit (insouciant) à Evelyn ou Arnold qui eux semble avoir connu plus que leur lot de problèmes avec différents gouvernements (non mais vraiment, ils sont mathématiciens, on croirait pour le coup qu’ils sont limite des agents “secrets”). Mais bon pourquoi pas, après tout, l’ensemble ne nuit pas du tout à l’histoire, et puis ça permet d’amener pour le coup avec certains d’entre eux de l’humour.
Car oui, il faut le dire, une grande part de l’intérêt se porte sur l’humour déployé par l’auteur, autant par les mathématiciens, qu’entre Connie et Luke. Oui parce que bon, les gens, vous aurez compris très vite comme moi, que Luke est un extraterrestre. Et qu’il n’y connait pas grand chose aux interactions sociales humaines. Et du coup ça amène à des situations assez drôle il faut le reconnaître. Après j’avoue que le livre se lit assez vite, et qu’au final la tension ne monte vraiment (dans des propensions raisonnables) que dans le dernier tiers/quart du livre. Malgré tout on prend plaisir à suivre l’échappée de Luke et Connie à travers l’Europe, cela devient vraiment intéressant qu’à partir du moment où les interactions avec les extraterrestres commencent.
Au final donc, vous passerez une lecture plaisante, si vous recherchez une lecture légère, non prise de tête, alliant romance et science-fiction qui ne vous rebutera pas avec des termes trop complexes comme on peut en voir dans des livres de pure SF.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/toute-resistance-serait-futile-jenny-t-colgan/