«

»

Torchwood – Saison 2 – 2008


Titre :
 Torchwood
Titre en VO : Torchwood (2006)
Date de 1ère Diffusion VO :  16 janvier 2008 (BBC Two)
Date de 1ère Diffusion VF :  5 septembre 2008 (NRJ 12)
Genre :  Science-fiction / Thriller
Pour qui : À partir de 15 ans
Nombre d’épisodes : 13
Avec : John Barrowman (Capitaine Jack Harkness), Eve Myles (Gwen Cooper), Burn Gorman (Dr Owen Harper), Naoko Mori (Toshiko Sato), Gareth David-Lloyd (Ianto Jones), Kai Owen (Rhys Williams), James Masters (Capitaine John Hart)
Pour commander (Amazon) : ici

Résumé d’après Allociné : À la tête de l’organisation Torchwood de Cardiff, le capitaine Jack Harkness et son équipe utilisent les technologies extra-terrestres pour venir à bout de problèmes qui dépassent le gouvernement et la police. Unis, ils se battent pour le futur de l’humanité. Car c’est au 21ème siècle que tout va se jouer…

L’Avis de MissWho : 9,5/10

Même si la première saison était prometteuse, je ne m’attendais pas à accrocher comme ce fut le cas avec la deuxième. Faîtes dès à présent le plein de kleenex, car le dernier épisode m’a fait pleurer comme rarement lorsque je suis devant mon écran. C’est l’apogée d’une saison toute en émotions, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles surgissent de tous les côtés, voire des plus improbables.

Avec cette seconde saison, on entre clairement dans le vif du sujet, on ne s’égare plus, et on fait aussi des gros plans plus qu’intéressants sur tous les membres de l’équipe. Pourquoi une note de 9,5 ? Tout simplement parce que c’est rare que des personnages servent aussi bien l’histoire, lui conférant une profondeur que l’on ne trouve que trop rarement dans les séries actuelles.

Il y a des épisodes entiers qui sont consacrés aux divers protagonistes, et sincèrement, si j’étais restée sur ma faim concernant certains d’entre eux, j’ai été plus que rassasiée avec cette saison. Celui qui tire son épingle du jeu est sans conteste Owen. Assez antipathique dans la première saison, il est transfiguré, sans pour autant en perdre son cynisme délectable. Tosh, quant à elle, qui nous était jusque-là apparue froide, très professionnelle et un peu cruche avec Owen, nous révèle des facettes cachées de sa personnalité, qui nous font la voir comme une vraie femme, forte et loyale. Ianto arrête enfin de pleurnicher, et retrouve son flegme et ses piques so british. Sa relation avec Jack est développée tout en finesse, mais on sent indéniablement qu’entre eux, c’est du sérieux. Le retour sur leur rencontre est tordant. Concernant Gwen, sa relation avec Rhys prend un tournant capital pour la suite de la série. Et il était temps ! Gwen devient bien plus intéressante, moins inutile, et elle a enfin trouvé sa place dans l’équipe.

J’ai évidemment gardé le meilleur pour la fin : Jack. Le capitaine Harkness, grâce à une construction scénaristique ingénieuse, nous révèle bon nombre d’éléments de son passé, notamment sa blessure la plus profonde, qui se trouve partiellement apaisée par l’épisode 13. Les épisodes qui tournent autour de son passé sont tout bonnement captivants. Et pour les inconditionnels de Buffy, vous reconnaîtrez James Masters, qui jouait l’un des vampires les plus sympathiques jamais créés à l’écran : Spike ! Entre ces deux capitaines au passé commun sulfureux, c’est la guerre. Ce duo est bien amené, on sent le plaisir que les deux hommes ont eu à jouer ensemble. Leur relation « je t’aime moi non plus » ne manque pas de panache, elle pourrait même devenir explosive… Mais chut.

Le dernier épisode marque la fin d’une époque pour l’institut Torchwood. L’équipe est en deuil (sadique que je suis de vous lâcher ça comme ça). C’est le genre de saison qui vous fait attaquer la suivante avec fébrilité. La barre est très haute, et j’anticipe qu’elle va malheureusement redescendre d’un cran…

Pour commander le DVD de la saison 2 dans notre boutique Amazon, cliquer ici

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/torchwood-saison-2-2008/