«

»

Time Riders, Tome 1, Time Riders, Alex Scarrow

times-riders-tome-1Titre : Time Riders
Titre en VO : Time Riders
Saga : Time Riders
Nº du tome: 1
Auteur:  Alez Scarrow
Date de sortie: 05/01/2012
Éditeur: Nathan
Genre:  Young Adult
Pour qui: À partir de 15 ans
Pour commander (Amazon) : Cliquez ici
Résumé :

Ne jouez pas avec le temps…
Liam O’Connor aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.
Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.
Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l’Histoire.

L’avis de Jack Harkness : 9/10

Time Riders nous raconte l’histoire de trois gamins, Liam, Maddy et Sal, qui, sauvés in extrémis d’un morte effroyable à chaque fois par un homme mystérieux, ont un seul objectif dans leur nouvelle vie : empêcher et/ou réparer les modifications de l’Histoire en regardant les changements apportés dans leur boucle temporelle de deux jours – les 10 et 11 septembre 2001.

Ce livre part du concept que les voyages dans le temps vont pouvoir avoir lieu dans les quelques années voire les siècles qui vont venir et que des individus peu intentionnés voudront changer le cours de l’Histoire pour les modifier à leur avantages.

Et je dois dire que j’ai été happé par cette idée et de l’intrigue en règle générale. Alex Scarrow  s’accapare du principe de l’uchronie et le réinvente.

Après s’être gentiment entraîné et fait la main sur quelques modifications temporelles notamment avec l’assassinat de Kennedy, nos trois ados doivent rapidement entrer dans le vif du sujet. Un militaire, Kramer, décide de remonter le temps et d’aider Hitler à gagner la Seconde Guerre Mondiale en lui révélant certaines informations capitales sur son avenir.

Le sujet de la Seconde Guerre Mondiale, souvent maintes fois exploités, est ici très bien utilisé. L’auteur exploite la soif de conquête du concept du Nazisme sans pour autant expliciter les atrocités qu’ils ont commis. Ce n’est pas chose facile.

Les personnages principaux sont attachants. Liam, le plus agé, est l’opérateur en chef. C’est lui qui remonte le temps pour réparer les erreurs du passé (cela fait très Code Quantum, écrit comme ça). Il est drôle, parfois maladroit, mais se révèle être efficace et méthodique.

Maddy, et encore plus Sal, sont peu exploitées dans ce premier opus. Certes aidé par Foster, l’homme qui les sauvait de leur atroce mot, elles ont un rôle spécifique. La première s’occupe de la recherche informatique afin de trouver les évènements clés modifiés tandis que Sal est l’observatrice qui vadrouille dans New York et scrute le moindre changement. Elles ont chacun leur caractère. Maddy se pose beaucoup de questions alors que Sal est plus instinctive.

On sent que Maddy et Sal auront un rôle important à jouer dans la suite des aventures mais sont ici mise en retrait. C’est dommage.

Ce qui peut être étonnant, mais fort compréhensible vue la cible du livre, c’est que les chapitres sont très courts, deux-trois page maximum. C’est plutôt agréable quand on est dans les transports en communs.

En résumé, je dirais que Time Riders est un excellent roman Young Adult. Je ne peux que vous le conseiller. J’ai hâte de lire la suite.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/times-riders-tome-1-times-riders-alex-scarrow/