«

»

Sublimes Creatures, Richard LaGravenese

 

Sublimes Créatures

Sublimes Créatures

Titre: Sublimes Créatures
Titre VO : Beautiful Creatures
Réalisateur: Richard LaGravenese
Durée : 1h 58 min
Date de sortie: 27/02/2013
Genre: Fantastique, Romance
Pour qui: À partir de 10 ans
Avec : Alden Ehrenreich (Ethan Wate), Alice Englert (Lena Duchannes), Jeremy Irons (Macon Ravenwood), Viola Davis (Amma), Emmy Rossum (Ridley Duchannes), Thomas Mann (Link), Emma Thompson (Mme Lincoln / Sarafine), Eileen Atkins (Gramma)

 Pour commander (Amazon) :

Résumé: d’après Allociné:

Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des Etats-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes.

Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle.

Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret.

Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière, ou à la puissance maléfique des ténèbres…

L’avis de Dr M : 6/10

La nuit, Ethan rêve d’une jeune femme dont il ne voit jamais le visage. Il meurt toujours avant de réussir à l’apercevoir. Le jeune homme de dix-huit ans se réveille, consigne les souvenirs qu’il a réussi à garder dans un cahier, puis part courir au petit matin. Un jour, une nouvelle élève arrive au lycée de Gatlin, petite ville perdue en Caroline du Sud. Elle s’appelle Léna, c’est la nièce du fondateur de la ville.

Elle est immédiatement cataloguée comme étant une sorcière par les filles populaires et ultras chrétiennes. Alors que tout le monde semble se liguer contre la jeune fille, Ethan va s’en rapprocher et découvrir son secret…

Dans l’ensemble, le film est divertissant. L’histoire tient la route.

Je ne suis pas vraiment d’accord avec l’accroche marketing que l’on trouve sur les affiches dans le métro qui dit que si on a aimé Twilight, on aimera Sublimes Créatures. Mises à part que les deux sont des films pour la jeunesse, et qu’il y a une romance, les ressemblances s’arrêtent là.

Le personnage de Léna est intéressant. Il est sombre, mystérieux. Comme on est plus focalisé sur Ethan, on ne connait pas tout d’elle. Elle se dévoile petit à petit, mais garde une part cachée. L’actrice qui prête ses traits à Léna livre une jeune fille de seize ans plausible.

Ethan est le protagoniste non crédible du film. Le livre ayant été écrit par une femme, on a là un garçon version idéalisé. Il est sentimental, collectionne les objets brillants qu’il trouve dans une vieille boîte à chaussures… De plus l’acteur qui donne vie à Ethan fait vraiment trop âgé. Dans la vraie vie, il a vingt-trois ans, il en paraît dix de plus. Vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout accroché avec ce personnage.

Mme Lincoln et Serafine sont magnifiquement bien jouées. C’est le plus de ce film.

Au niveau des effets spéciaux, j’ai trouvé qu’ils étaient très inégaux. La scène du dîner est splendide. Les couleurs sont très vives. Visuellement, j’ai adoré. Par contre pour la neige, c’est un zéro pointé. Plutôt que d’utiliser de la mousse de savon, le réalisateur a opté pour des morceaux de coton. Bref, on a l’impression qu’un chien a joué avec des coussins et qu’ensuite on a utilisé l’intérieur pour fabriquer de la neige.

Au niveau du rythme, il y a quelques petites longueurs, mais elles n’étouffent pas le film.

En résumé, c’est un bon film jeunesse. Il ne restera cependant pas dans les annales.

Voici la bande-annonce en français :

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/sublimes-creatures-richard-lagravenese/