«

»

Souvenirs Perdus, Tome 1, Etrangere, Samantha Bailly

etrangere Bailly SamanthaTitre: Etrangère
Saga: Souvernirs Perdus
Nº du tome: 1
Auteur: Samantha Bailly
Date de sortie: 25/04/2014
Éditeur: Syros
Genre: Fantasy
Pour qui: Jeunesse à partir de 11-12 ans
Pour commander (Amazon) :
Résumé :

Il existe une île nommée Enfenia. Depuis des siècles, nul ne peut y entrer. Nul ne peut en sortir. Un Léviathan tourne autour, il est autant le gardien des habitants que leur geôlier. La légende veut qu’un jour, quand les Enfenians seront prêts, la créature se retirera et les laissera découvrir le monde. Alors que l’île célèbre une fois de plus le rituel visant à accomplir la prophétie, une jeune fille est retrouvée inconsciente sur la plage. Une jeune fille au visage inconnu. Une étrangère.

L’Avis d’Akinessa : 7 /10
Depuis que j’ai lu Oraisons, je m’intéresse beaucoup à ce que fait Samantha Bailly. C’était alors pour moi tout naturel de lire cette nouvelle série destinée à la jeunesse.

La jeune Isil est retrouvée presque morte sur la plage de l’île Enfenia, un endroit d’où personne ne peut partir et où personne ne peut aller à cause du Leviathan qui élimine quiconque ose s’approcher des « frontières » de celle-ci. Alors comment cette étrangère a pu passer le Leviathan ? Qui est-elle et que veut-elle aux Enfenians ?

Nel, prochaine dirigeante du l’île, qui suit les traces de son père, à toutes les raisons de craindre cette jeune fille à la peau blanche. Elle est tellement différente d’eux et que peut-elle bien leur vouloir.

Elle est, à l’image de son paternel, complètement réticente aux changements. Et comme tout personnage a son contraire, sur l’île vit aussi un jeune garçon de 16 ans prénommé Syon, un jeune chasseur, amoureux d’une liberté qu’il rêve chaque jour. Il voit en Isil la réponse qu’il attendait depuis des années : son père pourrait bien avoir survécu lors de sa fuite d’Enfenia. Son grand-père et sa mère ont beau lui rabattre les oreilles que celui-ci est mort, Isil est la preuve — vivante elle – qu’il est possible de défier l’énorme monstre marin. De ces trois personnages complètement différents naît un trio que nous allons suivre tout le long de ce premier tome. Un récit d’aventures que j’ai aimé suivre, mais sans plus, j’explique.

Ce qui ne change pas dans tous les « Samantha Bailly » c’est sa façon si fluide et contemporaine d’écrire de la fantasy. Elle est vraiment douée pour apporter une douceur à ses récits, et pour ça je m’incline. Sauf que dans ce roman-ci (et certainement, car il est destiné à un jeune public) je trouve que la narration est trop basique, on ne retrouve pas la poésie de Samantha Bailly et c’est un vrai gâchis pour le coup.

Le modèle de phrase s’arrête bien trop souvent à : sujet, verbe, complément et je trouve que cela ne lui ressemble absolument pas. Mais comme dit plus haut, c’est certainement dû au fait que ce récit est destiné à la jeunesse. Mais je regrette vraiment ses belles phrases bien tournées et sensuelles que l’on trouve dans Oraisons. En dehors de ce petit point, j’ai trouvé aussi l’histoire un peu facile bien qu’elle le soit beaucoup moins que certains autres romans pour les jeunes. Pourtant, on devine un peu trop facilement ce qui va se passer dans certaines scènes, aussi quand vient le moment de « l’annonce », on ne se retrouve pas du tout surpris et cela m’a un peu gâché l’effet. J’ai d’ailleurs mis quelques jours à le lire, alors qu’habituellement, je dois mettre maximum 2 jours à ingurgiter ce genre de lectures.

Si j’ai mis un 7, c’est bien parce que j’ai trouvé des points positifs me direz-vous ? Oui, exactement. Malgré ces petits points noirs, Étrangère reste de la fantasy jeunesse d’un très bon cru. Activiste d’une figure féminine exacerbée, Samantha ne déroge pas à ses idéaux et place encore une fois les jeunes filles au plus haut point de sa narration.

Isil et Nel sont deux personnages plein de force et de convictions, souhaitant se montrer aussi forte que Syon. Elles sont intelligentes et savent ce qu’elles veulent. Pas de niaiseries ou de pleurnicheries à deux francs six sous, l’auteure nous présente des entités féminines de caractères et j’adore ça. C’est d’ailleurs pour cela que j’adore ces écrits. De plus, en si peu de pages, elle a su développer un monde complexe et bien « dessiné » déjà dans ce premier tome.

On comprend vite la place d’Enfenia dans la société, qui la dirige, pour quelle raison, les différentes castes, etc. C’est un monde qui promet de prendre de plus en plus d’ampleur dans les prochains tomes, mais qui ne m’a pas transcendé.

Un premier tome pour une série jeunesse qui mérite de faire parler d’elle qui malgré tout n’a su me conquérir qu’à petite échelle. J’espère que le deuxième tome (déjà disponible) nous en apprendra beaucoup plus sur Isil et j’aimerais bien savoir ce qui se passe en leur absence sur l’île Enfenia. Étrangère est un livre pour la jeunesse intelligent et plein de magie.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/souvenirs-perdus-tome-1-etrangere-samantha-bailly/