«

»

Requiem pour Sascha, Tome1, Lacrimosa, Alice Scarling

requiem pour saschaTitre : Lacrimosa
Saga : Requiem pour Sascha
N° du tome : 1
Auteur : Alice Scarling
Date de Sortie : 22/05/14
Editeur : Milady
Genre : Bit-lit
Pour qui : Adultes
Pour commander : [Version papier]
Résumé :
Mes amis m’appellent Sascha, mes ennemis ne me connaissent pas.
Cela dit, je ne sais pas vraiment non plus qui ou ce que je suis. Ça ne m’a jamais empêchée de profiter de la seule chose positive que cette vie a bien voulu me donner : mon pouvoir, posséder le corps de n’importe qui d’un simple contact. Ce don étrange me permettait d’éliminer les suceurs de sang, ceux qui ont brisé mon existence.
Jusqu’au jour où j’ai rencontré Raphaël. Énigmatique, létal, irrésistible, totalement immunisé contre mon pouvoir… et en mesure de me fournir la vengeance qui m’échappe depuis tant d’années.

L’avis de Calim : 8 / 10
Sascha est orpheline, abandonnée par sa mère quelques heures après sa naissance et confiée aux bons soins de nonnes. Dans le plus grand secret, Sascha grandit, protégée et aimée, hors de portée des dangers de notre monde. Pourtant, une nuit, le couvent où elle vit, est attaqué par une horde de vampires déterminés à ne laisser aucun survivant. Sascha réussit miraculeusement à échapper à ce massacre et elle s’enfuit.
Arrivée à Paris, Sascha tente de survivre comme elle peut, utilisant son don de posséder les gens par simple contact pour subvenir à ses besoins, ce qui lui permet de se remplir les poches en détroussant ses victimes humaines sans la moindre violence.
Le style d’écriture est délibérément cru, dénué de fioritures, ce qui rend le texte incisif et percutant, aussi brut de décoffrage que peut l’être Sascha dans ses actes ou dans son vocabulaire. La demoiselle appelle un chat, un chat et ne comptez pas sur elle si vous recherchez une jeune femme douce et polie. Mais ce choix n’enlève rien à l’histoire, bien au contraire, les mots ancrent l’héroïne dans notre monde.
Le personnage créé par Alice Scarling est hors norme, tant par sa façon d’être que par son histoire, pour autant, Sascha est attachante, car ses blessures, sa solitude et son mal de vivre la rendent terriblement réelle.
Ballotée par la vie, privée depuis toujours d’une ascendance, solitaire par nécessité, Sascha ne veut plus souffrir de la perte d’êtres chers, elle ne tisse donc aucune relation sérieuse et enchaine les coups d’un soir sans le moindre scrupule. Les seuls points fixes de son existence, sont ses partenaires du groupe de Métal auquel elle appartient : Julien, Damien et Nicolas, son seul amant récurant avec lequel elle entretient une relation bancale et chaotique.
Pourtant, un soir, alors qu’elle est en chasse, prête à tuer, une fois de plus, les vampires qui auront la mauvaise idée de croiser sa route, elle rencontre Raphaël et tout bascule !
Raphaël résiste à son pouvoir ; pire, elle se retrouve prisonnière, à la merci de ce guerrier surentrainé. Sa dernière heure est venue, Sascha en est persuadée. Pourtant, Raphaël ne la tue pas et il lui offre même l’opportunité qu’elle attend depuis des années : anéantir Lazarus, le vampire responsable de la mort des nonnes qui l’ont élevée.
Raphaël est beau, mystérieux et létal ; il attire irrésistiblement Sascha, autant qu’une flamme fascine le papillon avant de lui brûler les ailes. Pourtant, c’est sans la moindre hésitation que Sascha s’engage à ses côtés, déterminée à obtenir vengeance en tuant le seigneur des vampires.
Le rythme est rapide, assourdissant parfois, pourtant, la construction de l’histoire permet à Alice Scarling de nous faire entrer dans la peau de Sascha et d’être, nous aussi, possédés par cette femme privée de repères. Ses fautes, ses non-dits, ses peurs, ses désirs deviennent les nôtres et sa souffrance nous percute de plein fouet. Car Sascha a désespérément besoin d’être aimée, d’être enracinée pour ne pas se perdre et elle croit que Raphaël pourra être celui qui la sauvera de ce qu’elle est.
J’ai été happée par cette histoire, prise au piège par la sensibilité à fleur de peau de cette héroïne atypique, hésitant à l’aimer ou à la condamner pour sa façon de vivre, ses choix douteux et ses écarts. La fin de ce premier tome laisse le lecteur en état de manque. Car si Sascha a réussi à retrouver une part de ses racines, la question qui demeure c’est : y survivra-t-elle ?

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/requiem-pour-sascha-tome1-lacrimosa-alice-scarling/