«

»

Penny Dreadful, Saison 1, 2014

penny-dreadful-poster-2Titre : Penny Dreadful
Titre en VO : Penny Dreadful
Date de 1ère Diffusion VO : 11 mai 2014 (SHOWTIME)
Date de 1ère Diffusion VF : 19 septembre 2014 (Netflix France)
Genre :  Fantastique, Action, Horreur.
Pour qui : A partir de 12 ans
Nombre d’épisode : 8
Avec : Eva Green (Vanessa Ives),  Josh Hartnett (Ethan Chandler),  Timothy Dalton (Sir Malcolm Murray),  Harry Treadaway (Dr Victor Frankenstein),  Reeve Carney (Dorian Gray),  Billie Piper (Brona Croft),  Danny Sapani (Sembene),  Rory Kinnear (La Créature)
Pour commander :
[Version Blu-ray] [Version DVD]

Résumé  d’après Allociné :

Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population…

Note Globale : 10/10

L’avis de Dr M : 10/10 

Vanessa Ives, une jeune aristocrate anglaise sait que la fille de Sir Malcom Murray, Mina, est toujours en vie, aux mains d’une terrible créature. Elle engage Ethan Chandler, la fine gâchette d’un cirque américain installé en ville. Ensemble, avec l’aide de Sir Malcom Murray, ils vont infiltrer un nid de vampire. Après en avoir tué un, ils font appel à un jeune docteur pour en faire l’autopsie…

Et si Victor Frankenstein, Dorian Grey, Abraham Van Helsing, Mina Harker cohabitaient ensemble dans un Londres victorien? C’est un peu le postulat de départ. L’idée et de se faire rencontrer tous ces célèbres personnages dans une seule et même histoire : Penny Dreadful.

Ce ne sont pas moins de quatre réalisateurs de renoms qui vont donner vie à la série imaginée et produite par John Logan : J.A. Bayona (L’Orphelinat, The Impossible), Dearbhla Walsh (réalisatrice irlandaise), Coky Giedroyc (Sherlock, The Hour) et James Hawes(Dr Who, Merlin). Ils vont réussir à créer une ambiance très sombre, angoissante et parfois effrayante, mais le tout avec un brillant esthétisme.

Les personnages sont soignés et correspondent à ce que les différents créateurs ont fait d’eux. Dorian Gray se montre supérieur et n’a peur de rien. Victor Frankenstein croit en ses expériences… Vanessa Ives est le seul qui n’a pas d’origine littéraire. C’est grâce à elle que tout est connecté. On aperçoit très rapidement qu’elle va avoir un jouer un rôle très important. En tout cas, une chose est sûre, c’est qu’ils ont tous un terrible secret qu’ils tentent de cacher au reste. Il y a de quoi donner envie aux téléspectateurs.

Les quelques longueurs du début sont très largement pardonnables puisqu’il s’agit de nous faire rentrer dans un univers inconnu.

Le jeu des acteurs est très juste. Eva Green est époustouflante, surtout dans les deux derniers épisodes dont je ne me suis toujours pas remis.

Les effets spéciaux sont très bien réalisés. On n’est pas dans la surenchère.

Les décors sont magnifiques et nous transportent réellement dans cette époque Victorienne.

Cette première saison d’introduction est pour moi très réussie et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Showtime a d’ores et déjà commandé une deuxième saison que j’attends avec impatience.

En résumé, Penny Dreadful est une série à découvrir absolument…

L’avis de LouisGray : 10/10

Netflix… Merci à Netflix de m’avoir fait connaître cette série. Penny Dreadful.

Je dois avouer avoir regardé le premier épisode par simple curiosité, porté par la présence du personnage de Dorian Gray (que j’adore) et par la très talentueuse Eva Green dont le jeu d’actrice est toujours impeccable.

Penny Dreadful est une série qui se déroule à l’ère victorienne (et chapeau pour le réalisme et l’esthétisme) et qui réunit tout le folklore britannique notamment. On y trouve du vampirisme, mais aussi de la sorcellerie, des possessions et… Van Helsing, Mina Harker, le Docteur Frankenstein, Dorian Gray (<3),…

Si, au départ, j’étais un peu dubitatif, de découvrir un remake du film « La Ligue des Gentlemen Extraordinaires » que j’avais aimé, je me suis finalement totalement abandonné à l’incroyable série qui m’était proposée.

Huit épisodes de 50 minutes qui m’ont littéralement accroché à mon écran. Deux jours – dont une nuit blanche – complètement incapable de ne pas passer à l’épisode suivant. Les personnages jouent bien, il faut l’avouer. Ils sont tous crédibles dans leurs rôles respectifs et le font avec talent. Eva Green mérite une récompense pour son jeu incroyable. Passant de la femme de bonne famille à…. Je ne dirais rien pour ne rien spoiler, mais elle est INCROYABLE. Les autres personnages ne sont donc pas en reste, mais je saluerai le – très – beau Dorian Gray joué par Reeve Carney qui redonne une nouvelle jeunesse au personnage.

Huit épisodes en tout, mais huit épisodes totalement différents avec des liens différents, des ambiances différentes jusqu’à l’apothéose des deux derniers. Penny Dreadful est réellement une série géniale. Pendant mon visionnage, je ne pouvais m’empêcher de me dire que c’était l’une des rares séries qui arrivait à me scotcher ainsi.

Si vous aimez ces personnages emblématiques de la littérature, si vous avez envie de voir une série avec de beaux costumes, des décors réalistes et justes, des acteurs très bons et un esthétisme manifeste, je vous encourage réellement à la découvrir. Elle vaut largement le coup d’œil et il est évident que je serai de la partie pour la seconde saison.

Bande-annonce : 

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/penny-dreadful-saison-1-2014/

  • Carolane

    Très bon avis, je suis complètement d’accord avec toi. C’est une série à
    découvrir qui mêle habilement plusieurs personnages emblématiques de la
    littérature britannique!

    Cependant si je peux me permettre on
    parle ici de Dorian Gray (avec un ‘A’) le personnage de la magnifique
    oeuvre d’Oscar Wilde. Et non pas du Christian Grey de ’50 nuances de
    Grey’.

    Désolé je me sentais obligé de le faire remarquer :)

    • C’est ce qui s’appelle une coquille ! Merci c’est corrigé ! :)

  • Pingback: Penny Dreadful – la distribution s’étoffe » FantasyGate | FantasyGate()

  • Mirlou

    J’ai adoré !!!
    Vivement la saison deux.