«

»

Once Upon A Time – 2012 – Saison 2

Once-Upon-a-Time-season-2-posterTitre :  Once Upon A Time, il était une fois
Titre en VO : Once Upon A Time
Date de 1ère Diffusion VO :  30 septembre  2012 (ABC)
Date de 1ère Diffusion VF : Inédit
Genre :  Drame, Fantastique
Pour qui : A partir de 10 ans
Nombre d’épisodes : 22
Avec :    Ginnifer Goodwin (Mary Margaret Blanchard / Blanche Neige) ; Jennifer Morrison (Emma Swan) ; Lana Parrilla (Regina Mills / la Méchante Sorcière) ; Josh Dallas (John Doe / Le Prince Charmant) ; Raphael Sbarge (Archie Hopper / Jiminy Cricket) ; Jared Gilmore (Henry Mills) ; Robert Carlyle (M. Gold / Rumpelstiltskin), Emilie de Ravin (Belle), Colin O’Donoghue (Killian Jones / Hook), Meghan Ory (Ruby / Le petit chaperon rouge)

Résumé :

De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C’est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin la méchante Reine, qui n’est autre que l’impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce Soeur Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l’effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c’est l’espoir de toute une communauté amnésique qui renaît…

L’avis de JackHarkness : 6/10

Emma et Mary-Margaret se retrouvent dans le pays de la Forêt enchantée, après que Régina a décidé de lancer une nouvelle malédiction sur Storybrooke. Elles tombent sur Mulan et Aurore qui décident de leur venir en aide afin de regagner le monde réel. Pendant ce temps, Régina essaye par tous les moyens de regagner la confiance d’Henry, quitte à renouer avec ses anciens démons.

La saison 2 de Once Upon A Time est très en dessous de mes attentes. Le cafouillage scénaristique règne en maître durant les 22 épisodes. On ne sait pas trop où les scénaristes veulent en venir. À se demander si eux-même le savent.

La première partie de saison est trop lente. La quête d’Emma et de Snow-White pour revenir à Storybrooke aurait pu être raccourcie. Certes, elle rencontre Cora (la mère de Régina), Capitaine Crochet, Mulan, Aurore et le Géant, mais la magie n’opère pas. Ce ne sont que des successions de mésaventures qui débouchent sur un ennemi mortel. Le monde réel n’est guère mieux. Les intrigues sont parfois creuses et soporifiques.

La seconde partie de saison aurait pu être plus dynamique et plus intéressante mais, ce n’est pas le cas. La mélasse dans laquelle les scénaristes nous ont mis nous embourbe.

On apprend qu’il existe une conspiration mondiale qui tente d’éradiquer la magie. Ce volet risque d’être le fil conducteur de la prochaine saison.

Les rebondissements sont très grossiers, limite insultants pour les vulgaires téléspectateurs que nous sommes. On comprend rapidement les ambitions de Cora, de Crochet et d’Owen ainsi que les véritables identités de Dr. Whale et de Cora. La fin de saison est très prévisible.

La famille Charming est décevante dans cette saison. Ils réfléchissent aussi rapidement qu’une personne atteinte Alzheimer. Ils prennent toujours, et c’est systématique, la mauvaise décision, se retrouvant dans les pires situations et cela les étonne. Henry ne sert pas à grand-chose et les semblants de révélations le concernant est cousu de fil blanc.

Pour faire simple, à l’exception de Gold, tous les méchants sont excellents dans cette saison. Le personnage de Régina évolue bien. Elle oscille entre le bien et le mal. Lana Pirralla la campe divinement bien. Elle sauve le show du naufrage, à l’instar de Colin O’Donoghue qui interprète Hook (le Capitaine Crochet). Il est à la fois roublard, charmeur, vengeur et comique. Quant à Cora, ce personnage est d’une noirceur extrême et aurait dû être plus exploité.

Criquet, Red, Pinocchio, Geppetto et le Chapelier fou passent un peu inaperçus, c’est dommage.

Le dernier épisode ouvre une perspective intéressante pour la saison 3, même si les réactions des différents protagonistes sont parfois discutables.

En résumé, une seconde saison décevante du point de vue scénaristique mais sauvée par des prestations d’acteurs remarquables.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/once-upon-a-time-2012-saison-2/