«

»

La Roue Du Temps, Tome 1, Nouveau Printemps, Robert Jordan

Titre : Nouveau Printemps
Titre (VO) . New Spring
Saga : La roue du temps
Nº du tome: 1
Auteur: Robert Jordan / Dixon / Miller / Tolibao
Date de sortie: 25/05/2012
Éditeur: Milady Graphics
Genre: BD / Comics
Pour qui: À partir de 15 ans
Pour commander (Amazon) : ici

Résumé:
Vingt ans avant les événements de L’Oeil du monde, Moiraine n’est qu’une jeune femme qui va bientôt passer les épreuves pour devenir Aes Sedai. Mais les temps sont troublés. Au pied des murailles de la cité de Tar Valon, face aux armées ennemies, se dresse un défenseur hors du commun, un guerrier qui se bat avec le coeur d’un roi sans couronne. Les destins de cette magicienne et de cet homme d’armes se mêleront lorsque naîtra un enfant du destin, celui que certains augures désignent comme le sauveur tant attendu…

L’avis de JackHarkness : 7/10
il est souvent difficile de reporter en comics, ou pour parler français, en B.D., une œuvre. On tente des choses, on griffonne, on colorie, on essaye de ne pas dépasser un nombre de pages conséquents, souvent 45 pages pour une B.D., …

Nouveau Printemps est le comics tiré du titre éponyme de Robert Jordan de la saga La Roue du Temps. Je vais de suite vous avouer que je n’ai pas lu les livres. Alors pour faire la comparaison avec le roman et vous dire ce qui a été bien transposé ou non, on va oublier.

Je vais m’attacher simplement à l’histoire et au graphisme.

L’histoire nous conte celle de Moiraine et Lan Mandragoran. La première est une jeune femme qui s’apprête à rentrer dans les ordres de la Tour Blanche et le second est un guerrier se battant avec force et courage sur les champs de bataille. Ils n’étaient pas fait pour se rencontrer mais face au danger, ils vont tenter de sauver l’enfant qui d’après les prophéties pourra changer le destin du monde.

Bon. Dis comme ça, c’est de la fantasy pure et dure, avec ses magiciens, ses enchanteresses, ses guerriers velus au physique musclé et au caractère forgé par le cœur des batailles, un peu à la Xena. Ce comics a tout pour être génial, mais il y a un petit truc indétectable qui fait que l’on s’ennuie en le lisant. Est-ce l’histoire en elle-même ? Les nombreux découpages faisant des aller-retours d’un héros à l’autre en passant par les méchants de services ? Je ne sais pas.

Le petit plus vient du lexique à la fin comprenant un glossaire général pour resituer les différents protagonistes, les sorts et les lieux. Par contre, avoir comme bonus les correspondances électroniques entre l’auteur et les dessinateurs n’apportent rien.

Heureusement que les graphismes sauvent le tout. Les lignes sont fluides, les détails présents, les couleurs convenablement nuancées, même si comme pour toute fanstasy qui se respecte doit avoir sa dose de giclure de sang rouge vif, tranchant – sans jeu de mots – à la pureté de la neige ou à la fraîcheur et à l’innocence des jeunes prêtresses. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu d’aussi beaux dessins. Un vrai plaisir.

Pour résumé, de beaux dessins mais une histoire complexe posant les bases de la saga. À lire pour les fans du genre.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/nouveau-printemps-robert-jordan/

  • max

    Je l’ai aperçu en librairei l’autre jour et je medemandais ce que ça vaut. Je ne suis pas très fan de adaptation en bd. je vais peut être me le faire offrir.