«

»

Noirs démons , Tome 1 : Tout ce qui brûle, Suzanne Wright

Titre : Tout ce qui brûle
Titre en V.O : Burn
 Saga : Noirs démons
N° du tome : 1
Auteur : Suzanne Wright
Date de sortie : 21/04/2017
Editeur : Milady
Genre : bit-lit
Pour qui : Adulte

Résumé :
Membre d’un clan mineur de démons, Harper Wallis voit sa vie basculer lorsqu’elle découvre que son alter ego, le seul être capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est l’un des démons les plus puissants au monde. Autoritaire, mystérieux et extraordinairement séduisant, Knox est bien décidé à l’obliger à reconnaître qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais les étranges agressions dont elle est la cible pourraient lui forcer la main, car Harper n’est pas du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle… ou sur lui.

Avis d’Eresh : 6,5/10
Harper a du pain sur la planche, entre sa famille d’elfes dont les membres ont une fâcheuse tendance à voler, faire exploser les bâtiments, fourrer leur nez partout et Knox Thorne, démon le plus puissant et psycho maniaque du contrôle. Eh oui, suite à un concours de circonstances –comprendre sauver la face de sa cousine Khloë- voilà que le Destin a décidé de faire d’elle l’alter ego de ce démon mystérieux, un boss parmi ses pairs à qui il ne faut pas chercher des noises. Elle, petit sphinx sans ailes élevée dans une famille d’elfes qui l’aime sans réserve, qui chérit plus que tout son indépendance, entre son boulot de tatoueuse, ses amies, son appartement.

Et voilà que Knox fait une fixette sur elle et veut nouer le lien psychique, voire plus, bien plus, ce qui les rendrait inséparables pour l’éternité.

Et comme si cela ne suffisait pas, le sort s’acharne sur elle et elle se retrouve la cible d’attaques et agressions en tout genre. Mais qui est vraiment la proie ? Et le prédateur ?

J’ai beaucoup aimé l’histoire, alors que je ne connaissais absolument pas le contenu ni l’auteure. Je me suis juste dit « Démons- Milady », en tous les cas, ça vaut le coup de découvrir !

Et dès les premières pages, j’ai mordu ! Harper est attachante, forte mais fragile, loin d’être indestructible, qui traîne un passif lourd mais elle a su s’en détacher, en tirer parti et surtout se construire. Il est donc aisé de s’identifier ou de « copiner » avec ce personnage : elle pourrait être une amie, une sœur, une cousine… du moins d’un point de vue psychologique car Harper est un démon. Oui, mais pas seulement ! Harper Willis est humaine, et à l’intérieur elle « héberge » une démone, un sphinx pour être exact, ce qui fait toute la différence ! Il en est ainsi pour tous les personnages de l’histoire : ce ne sont pas des démons entièrement, ils vivent en harmonie avec leurs hôtes et n’émergent qu’en cas de danger, de perte de contrôle, de grand bouleversement.

Je dois dire que le fil rouge de l’histoire, la relation de Knox et Harper, n’a pas été sans me rappeler celle de Jericho Barrons et de MacKeyla Lane, bien que le personnage de Knox, en lui-même m’a fait plutôt penser à Ryodan (bras droit de Barrons pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas cette série –est-ce possible ?) : on ne sait pas qui il est vraiment, il aime le contrôle à en devenir psycho-rigide, un charisme incroyable et un vrai mystère même pour ses pairs. Alors que Ryodan détient le Chester’s, point central de toutes les créatures faës, Knox lui contrôle la Cité Souterraine où se retrouvent tous les démons.

. Et forcément, cette relation ne possède pas cette intensité, cette attente, cette tension érotique si particulière à Barrons et MacKeyla. J’avoue d’ailleurs que le comportement de Thorne m’a parfois dérangée, le jeu de soumission entre eux trop poussé, dépassant le côté excitant pour ne donner qu’une image dégradante de soumission sexuelle. Ce rapport de « force » aurait pu être exploité différemment, à l’instar de Jericho et MacKeyla, afin de faire monter la tension sexuelle entre les deux protagonistes. Là, on a juste envie de secouer Harper et lui dire « Ne te laisse pas faire ! » ou de mettre une gifle à Thorne.

Un premier tome donc intéressant, avec une histoire accrocheuse bien que la fin soit cousue de fil blanc et qui m’a donné envie de lire le prochain. Un bémol toutefois, si les relations entre les protagonistes ne sont pas mieux équilibrées, je ne suis pas sûre de poursuivre ma lecture.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/noirs-demons-tome-1-tout-ce-qui-brule-suzanne-wright/