«

»

Meg Corbyn, Tome 4 : Lettres écarlates, Anne Bishop

Titre : Empreintes fauves
Saga : Meg Corbyn
N° du tome : 4
Auteur : Anne Bishop
Date de Sortie : mars 2017
Editeur : Bragelonne
Genre : Urban-fantasy ; Bit-lit
Pour qui : tout public
Résumé :
La paix fragile qui règne depuis des siècles entre les Autres et les humains est sur le point d’être brisée. Lorsque les humains tentent de s’en prendre à eux, les Autres doivent décider quelle est la part d’humanité qu’ils sont prêts à accepter.
L’alliance entre les Autres et les Cassandra Sangue, prophétesses de sang exploitées pour leurs dons, a modifié l’équilibre des pouvoirs entre les espèces. Simon Wolfgard, chef de l’enclos de Lakeside, et Meg Corbyn, son amie prophétesse, considèrent ce changement comme une amélioration, mais tous ne sont pas convaincus. Un noyau d’humains radicaux cherche à usurper les terres des Autres en attaquant les terra indigène. Ils sont loin d’imaginer qu’il existe des êtres beaucoup plus anciens et plus puissants que ceux qui peuplent les Enclos – et qu’ils sont prêts à tout pour protéger les leurs…

L’avis de Calim : 10 / 10

Ce quatrième opus est un véritable joyau !!!
Tous les repères du monde où vit Meg sont sur le point de basculer. La guerre qui couve depuis de longs mois, entre les terra-indigènes et les humains, risque d’éclater à tout moment. C’est donc à l’aube d’une extermination programmée que débute ce quatrième tome.

Meg vit toujours à l’enclos de Lakeside et les années qu’elle a passées auprès des Autres lui ont donné un rôle primordial. Elle est devenue une éclaireuse, un modèle qui doit guider et aider les Cassandra Sangue que les terra-indigènes ont mises à l’abri dans les communautés intuits ou dans les autres Enclos. Quotidiennement, elle doit donc lutter contre son envie de faire couler son sang pour énoncer des prophéties et pour trouver un moyen de transmettre son savoir aux Cassandra Sangue.

Car chaque incision la rapproche de sa mort et les habitants de l’Enclos ne sont pas d’accord pour que Meg succombe à l’ultime coupure. En effet, son interaction avec les diverses communautés lui a permis de développer des liens particuliers avec les Autres et elle est devenue pour eux le sang doux que tous se doivent de protéger. Meg met donc son expérience au service des nombreuses Cassandra Sangue qui ont été sauvées de l’institut afin de favoriser la co-existence avec les humains et les terra-indigènes.

Mais c’est sans compter sur l’obstination des membres de l’HAT et les actions punitives qu’ils mènent contre les Autres. Mark Griffin a juré de reprendre les terres colonisées par les terra-indigènes et pour se faire, il est prêt à déclarer une guerre totale aux Autres.

Entre résistance, actes de délation, exactions, vandalisme et assassinats, la paix entres les races est mis à mal et Anne Bishop fait évoluer ses personnages avec brio au milieu de ces heures sombres.

L’héroïne qu’est Meg nous parle de tolérance, de partage, de résistance et d’intégration. A son opposé, Mark Griffin incarne le mal qui ronge notre société et qui finira par la conduire à sa perte.

C’est un bel hommage au respect et à la coexistence des races que nous livre l’auteure. Sous des apparences très douces et très sucrées, son message est percutant et il ne peut laisser indifférent. Tout en nuances, le personnage de Meg construit, pas après pas, une passerelle entre les êtres qui peuplent la terre et on ne peut que la suivre sur son chemin de foi.

L’intrigue est soutenue et progresse avec régularité, éclairée par les points de vue des divers protagonistes. On voit la fin inexorable s’approcher et balayer les humains qui n’ont pas la chance d’avoir été mis à l’abri par le terra-indigènes. L’apocalypse doit se réaliser si notre monde veut renaître et les dégâts collatéraux vont être légion. Les mots sont puissants, les tournures de phrases entrainent le lecteur toujours plus loin et il est bien difficile de lâcher ce récit tant on a envie de connaître la fin de cette aventure. Le style d’écriture est toujours aussi impeccable et s’arracher à sa lecture est une torture !

Cette saga est une succession de pépites et on ne se lasse pas de la naïveté enfantine de Meg qui, au fur et à mesure des tomes, devient une guerrière courageuse et pugnace.

J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Meg Corbyn, de voir si elle va évoluer, grandir et devenir une femme avec des repères d’adulte. J’attends avec impatience de savoir si ses poursuivants vont réussir à la rattraper ou si Simon et les Autres vont continuer à la protéger envers et contre tous.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/meg-corbyn-tome-4-lettres-ecarlates-anne-bishop/

snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflake snowflakeWordpress snowstorm powered by nksnow