«

»

Maeve Regan, Tome 1, Rage de Dents, Marika Gallman

Marika-Gallman-Rage-de-Dents-Tome1-Maeve-Reagan-MiladyTitre: Rage de Dents
Saga: Maeve Regan
Nº du tome: 1
Auteur: Marika Gallman
Date de sortie: 18/05/2012
Éditeur: Milady
Genre: Bit-lit, Urban Fantasy
Pour qui: Adultes
Pour commander:  Cliquer ici

Résumé:
Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre.
Mais là, depuis un moment, rien ne va plus.
Le type sexy qui me draguait a rendu son déjeuner quand on a voulu concrétiser.
J’ai cassé le nez du copain de ma meilleure amie, et elle ne l’a pas très bien pris. Lui non plus, d’ailleurs.
Ensuite, je me suis mise à faire des cauchemars.
Et tout ça, c’était avant qu’une bande de vampires décide de redécorer mon appart et qu’un colosse me kidnappe.
Quand je vous dis que ce n’est pas ma semaine…

L’avis de Dr. M: 8/10
J’avais quelques appréhensions à la lecture de ce roman, car je connais l’auteure. Ce premier tome est pour moi réussi.
C’est l’histoire de Maeve, une jeune étudiante. Elle vit chez son grand-père. Elle profite de la vie, sort avec ses amis, boit, fait la fête, et consomme des hommes. Et un jour, une nuit plutôt, elle rencontre Lukas. Sa vie bascule du tout au tout…

Au début de la lecture, j’avoue que j’étais un peu frustré, car à chaque chapitre l’auteure change radicalement de sujet, alors qu’en fin du précédent elle lance des débuts d’intrigues. Mais finalement tout finit par rentrer dans l’ordre.

Marika Gallman a su nous présenter son héroïne et en faire un personnage crédible. Le personnage de Maeve nous laisse différents goûts en bouche. Elle est à la fois attachante, antihéros, tête à claque, rebelle… mais au final on s’attache à ce petit bout de femme. Ce qui fait le personnage si singulier, c’est la colère qui l’habite. On comprendra un peu plus tard d’où elle vient.

Les autres personnages sont aussi bien travaillés. Walter, le grand-père de Maeve, a tout pour être le papi idéal, si on ne tient pas compte qu’il cache un terrible secret sur les origines de sa petite fille. Lukas, que dire de lui à part que c’est le vampire sexy qui donnerait presque envie de lui tendre sa jugulaire. On pourra remarquer quelques similitudes avec Catherine Crawfield de Jeaniene Frost, notamment dans la relation Maeve/Lukas qui nous fait penser à Cat/Bones. Ceci mis à part, l’intrigue tient totalement la route.

L’auteure s’approprie le mythe du vampire pour nous dévoiler ici sa version : un vampire diurne (qui ne brille pas au soleil), mais qui vit en majorité la nuit et a besoin de sang pour vivre, et qui craint le pieu dans le cœur.
Le style d’écriture est simple, direct… Et pour moi, ça marche, j’adhère totalement !

Dans les points « négatifs », on peut citer un démarrage un peu long, le manque de descriptions qui font qu’on a du mal à situer l’histoire. Ceci dit, ce dernier point permet au lecteur de s’approprier un peu plus l’histoire.
Pour un premier roman, c’est un quasi sans faute pour moi. Il faut noter le « courage » d’une auteure francophone qui écrit de la Bit-lit et qui revendique sa francophonie est rare, donc un point de plus pour mademoiselle Gallman !

C’est un livre que je vous conseille vivement.

En guise de bonus, le premier chapitre du tome2 se trouve à la fin. Si vous avez lu l’édition du Petit Caveau, je vous conseillerais de le relire. Il a été corrigé, et il y a quelques petits rajouts.

L’avis de Malorie : 9/10

En tant que fan incontestée de Bit-Lit, il était plus que temps que je découvre enfin le phénomène Marika Gallman. Tout le monde ne cesse d’en parler de manière élogieuse, j’avais donc envie de me faire mon propre avis et sans réelle surprise je n’ai pas été déçue une seule seconde, bien au contraire, coup de cœur pour ce premier opus.

Maeve Regan pensait avoir une vie bien confortable. L’université si elle en a envie, les hommes quand elle en a envie et elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense quand elle en ressent le besoin. Autant dire que Maeve n’est pas du genre à se prendre la tête. Oui, mais voilà le destin ou le karma, appelez cela comme vous voulez, en a décidé autrement…

Lever un inconnu en boîte de nuit et le ramener chez soi, aussi sexy soit-il, est toujours risqué et Maeve va vite s’en rendre compte lorsqu’elle va se retrouver attachée à une chaise. Non, son amant d’un soir n’est pas adepte du BDSM, mais plutôt un expert en hémoglobine… et la soirée érotique qu’elle s’était imaginée va se transformer en pugilat à la sauce vampire. Mais si ce n’était que ça…

Les francophones n’ont décidément rien à envier aux Américains, nous avons nous aussi des auteurs de Bit-Lit plus que talentueux. Marika Gallman entre sans conteste dans la lignée de Jeanienne Frost ou encore de Laurel K. Hamilton, en nous offrant une saga addictive indéniablement réussie. Caustique, sarcastique à souhait mêlant suspense et sensualité, Marika Gallman a du génie et elle nous le fait clairement savoir avec Rage de Dents.

Dès les premières pages, le lecteur est happé par l’univers et cela tient à la charismatique héroïne. L’histoire est quant à elle fouillée, palliant entre suspenses, rebondissements et actions menées avec brio. À cela s’ajoute une touche de sensualité qui n’est pas pour nous déplaire. Pour ce qui est du mythe vampirique, Marika Gallman se sert de ce que l’on connaît déjà tout en modifiant certains aspects et en s’appropriant d’autres. La magie est également de la partie, l’auteur effleure le sujet, juste histoire de nous intriguer sans que l’on en sache concrètement les tenants et les aboutissants, on en saura probablement plus dans la suite de la saga. Mais l’os que l’auteur nous a donné à ronger a carrément titillé ma curiosité !

Concernant les personnages j’ai été plus que conquise. Tout d’abord, Maeve est vraiment le genre d’héroïne que j’affectionne. Ce petit bout de femme est un véritable ouragan à elle toute seule. Caractérielle, sarcastique, fonceuse et un brin vulgaire, mais sous ses airs de dure à cuire qui n’a pas sa langue dans sa poche se cache aussi une jeune femme sensible, sincère et loyale. En bref un gros coup de cœur pour cette héroïne aussi détestable qu’attendrissante. Lukas, notre vampire sexy apporte lui aussi beaucoup d’intérêt à cette saga. Ses échanges avec Maeve sont indéniablement jouissifs. Ce duo vous en fera voir de toutes les couleurs et sincèrement on en redemande ! D’autres protagonistes tout aussi travaillés sont mis en scène au cours du roman, apportant une fois encore un véritable intérêt.

La plume de l’auteure est incontestablement riche, explosive et addictive. Ses descriptions sont parfaitement bien dosées et imagées permettant ainsi de s’approprier un peu plus l’univers de Maeve et de ses acolytes. Marika Gallman signe un premier opus digne des auteurs outre-Atlantique.

En conclusion, Meave Regan, tome 1 : Rage de Dents est une petite pépite de la Bit-Lit francophone à ne louper sous aucun prétexte. Drôle, savoureux et explosif, ce roman a tous les atouts de la Bit-Lit… en mieux ! Alors, n’hésitez pas et foncez, Maeve Regan vaut indéniablement le détour. Bonne lecture à tous !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/maeve-regan-tome-1-rage-de-dents-marika-gallman/