«

»

Looper, Rian Jonhson

Looper

Titre :  Looper
Titre en VO : Looper
Date de sortie : 31 octobre 2012
Date de sortie DVD : 6 mars 2013
Réalisé par :  Rian Johnson
Genre :   Action, Science-Fiction
Pour qui : A partir de 12 ans
Avec :   Bruce Willis ( Joe âgé),  Joseph Gordon-Levitt (Joe jeune) , Emily Blunt ( Sara) , Paul Dano (Seth), Piper Perabo (Suzie), Jeff Daniels ( Abe, le patron des Loopers), Pierce Gagnon ( Cid) , Xu Qing (la femme de Joe, plus vieille)
Pour commander: Cliquer ici

Résumé  d’après Allociné :

Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les “Loopers”) les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

 

L’avis de Dr M & JackHarkness : 9/10

C’est LE film que nous attendions depuis la séance de présentation de la SND.

Joe est un Looper. Il est engagé pour tuer les personnes qu’on lui envoie du futur. Sauf qu’un jour, rien ne se passe comme prévu, il doit fermer sa boucle, c’est-à-dire tuer son futur lui. Mais ce dernier en décide autrement. Il  est à la recherche du Maître de la Pluie, un puissant chef qui sème la terreur dans le futur.

Dès les premières minutes, le ton est donné. Le rythme est très soutenu. Il n’y a pas de temps mort. Rian Jonhson nous entraîne dans un univers qu’il a crée de toute pièce. Il y avait longtemps que les sociétés de productions hollywoodiennes ne nous avaient pas proposé un long métrage original et non une énième adaptation.

Les effets spéciaux sont très bien réussis et utilisés avec parcimonie et tous sont justifiables. Cela fait du bien de ne pas avoir une avalanche de décors numériques qui vieilliront mal.

Le personnage de Joe, jeune, est à la fois sombre et sympathique. Il ne pense qu’à profiter de la vie, de la consumer même ( kill, sex and drug). Il est à l’opposé de son futur lui, qui est plus posé, pragmatique, et a soif de vengeance.

Les protagonistes secondaires servent l’histoire, ont tous un rôle défini et ne sont pas laissés sur le bord du chemin en cours de route.

Il y a de la violence, il faut l’avouer. Mais elle est traitée comme dans ces films des années 80. Suggérée mais pas montrée. On n’a pas droit aux effusions de sang. On voit simplement le résultat filmé, soit par la réaction des acteurs ou soit par un mouvement furtif de la caméra.

Le plus remarquable dans ce film est la métamorphose de Joseph Gordon-Levitt pour ressemble à Bruce Willis. Un vrai coup de chapeau aux maquilleurs et aux prothésistes.

Mention spéciale à Pierce Gagnon qui joue le rôle de Cid, le jeune fils d’Emily Blunt. Il a un vrai don pour le drame. Quel regard, à vous glacer le sang. Et il joue diablement bien.

La fin n’est pas ordinaire et peut surprendre.

Un très bon film, qui finira dans la catégorie Culte dans toutes les bonnes vieilles rétrospectives cinématographiques.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/looper-rian-jonhson/