«

»

L’Etreinte du Zodiaque, Tome 1, L’essence des ténèbres, Vicky Petterson

L’Essence des TénèbresTitre : L’Essence des Ténèbres
Titre en V.O : The Scent of Shadows
Saga : L’Etreinte du Zodiaque
N° du tome : 1
Auteur : Vicky Petterson
Date de sortie : 18 juin 2014
Editeur : Panini Book – Collection Crimson
Genre : Urban Fantasy
Pour qui : Adulte
Pour commander : [Format papier] [Format numérique]

Résumé:

La vie dorée de Joanna Archer, héritière d’un magnat des casinos de Las Vegas, a volé en éclats l’année de ses seize ans. À la suite d’une violente agression, elle a échappé de peu à la mort, mais est restée marquée à jamais. Obsédée par sa soif de vengeance, la jeune photographe sillonne les rues sordides du Las Vegas nocturne à la recherche de ses agresseurs. Mais les rues de Sin City voient s’affronter les forces de l’ombre et de la lumière dans un combat sans merci. Joanna va se trouver malgré elle au cœur de cette lutte ancestrale, car une prophétie annonce la venue d’une guerrière mystique qui fera pencher la balance du côté de la Lumière, et il se pourrait bien que ce soit elle…

L’Avis de LLyza : 8 /10

Un premier tome original et pêchu, servi par une magnifique plume.
Quand on commence à lire les premières pages, on se demande si on va tomber sur un serial-killer ou plutôt sur des chevaliers, tels les héros de notre enfance, Saint Seya.

On rencontre Joanna, une héroïne avec un caractère bien trempé, des répliques caustiques et tellement cyniques… rien de bien étrange quand on connaît son passé. C’est une âme brisée qui s’est reconstruite avec le temps, après une agression qu’elle a subie lorsqu’elle avait 16 ans. Fille d’un richissime homme d’affaires à Las Vegas, elle vit seule, sort la nuit pour photographier pendant que sa soeur Olivia est son total opposé : oeuvres caritatives, blonde posant dans playboy, air futile… Xavier Archer ne souhaite pas que sa fille travaille, c’est plutôt soit belle et tais-toi, trouve-toi un mari et continue de te vernir les ongles. Le climat familial est houleux entre Joana et Xavier, Olivia est celle qui tempère le tout, bien décidée à ne plus perdre un membre de sa famille. Sa mère les ayant abandonnées quelques années plus tôt.

L’originalité du récit est bien dans la partie mystique, mais également avec la partie romance, sans oublier, le rebondissement du milieu. Et quel rebondissement, quand tout démarre enfin, c’est déroutant et unique !

La romance est apportée par un personnage masculin qui sort des stéréotypes du genre. Nan ce n’est pas ce beau brun qu’on croise en boite de nuit et dont on est follement amoureuse parce que c’est l’âme soeur. Là, c’est juste son premier amour, celui qui aurait pu être son mari ou son ex-mari… en dix ans, il s’en passe des choses ! L’agression de ses 16 ans n’a pas seulement transformé Joanna, elle a aussi fait de Ben un flic. Ils se recroisent et se redécouvrent. Ça change, c’est plus réaliste et super attendrissant, total contraste avec le caractère de notre héroïne… mais très vite, on sait que ça ne va pas être aussi simple : un triangle amoureux pointe le bout de son nez. Vu la situation ça ne m’étonne guère, et ça me fait même penser à l’histoire de l’Exécutrice de Jennifer Estep.

J’ai beaucoup apprécié, malgré quelques scènes moins réalistes, trop romancées… comme ces fameuses scènes au cinéma où on se dit que c’est vraiment un film, que dans la réalité ça ne se passerait pas comme ça. Mais alors, il n’y aurait pas cette tournure. L’histoire est prenante et addictive, les chapitres s’enchaînent à une allure folle grâce au rythme des révélations et à une plume magnifique. Vicki Pettersson nous livre des dialogues mordants, des scènes de combats intenses et surtout des moments d’introspections poétiques. Une écriture travaillée et soignée qui lui donne une maturité bien différente du genre, sans pour autant rendre lourd, le récit.

Le bémol vient des passages de descriptions qui sont ce que j’ai moins apprécié, la déco est plus mise en avant que le détail des perso, par exemple. Le tiers du bouquin est d’ailleurs un poil un peu long et fait baisser le rythme, mais il permet de découvrir un peu plus dans quel monde on nous a embarqués. Puis finalement, les derniers chapitres apportent beaucoup d’action et de dynamisme, et c’est là que je ne regrette pas d’avoir succombé aux premiers extraits. Sans cela je serais passé à côté d’une saga aux allures de superhéros, sorte d’hommage aux comics et reprenant le principe de la lutte du Bien contre le Mal avec son héroïne en quête de rédemption. Encore une saga que je recommande de chez Crimson, ils regorgent de sagas éloignées des clichés habituels du genre.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/letreinte-du-zodiaque-tome-1-lessence-des-tenebres-vicky-petterson/