«

»

Les Lames du Cardinal, Tome 2, L’Alchimiste des Ombres, Pierre Pevel

Titre: L’alchimiste des ombres
Saga : Les lames du Cardinal
N° du tome :  2
Auteur: Pierre Pevel
Date de sortie: 12/01/2012
Éditeur: Bragelonne
Genre: Fantasy
Pour qui: À partir de 15 ans

Résumé:

 

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.

Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu.

Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d’Europe.

Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d’élite, une compagnie clandestine d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.

Mais alors qu’ils ont rendez-vous, par une nuit d’orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d’un complot à venir, ils sont loin d’imaginer l’ampleur de la tragédie qui va s’abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l’Alchimiste des ombres…


Avis de Jack Harkness

L’Alchimiste des Ombres est la suite des Lames du Cardinal de Pierre Pevel mêlant toujours plusieurs genres : le roman de cape et d’épées, d’aventures, historique et fantastique. Ce petit pavé toujours de 300 pages se lit assez rapidement.

Un mois s’est écoulé depuis la fin du tome 1, Les Lames du Cardinal. Le Capitaine La Fargue et ses acolytes sont chargés par le Cardinal de Richelieu d’une nouvelle mission : retrouver l’Italienne et de déjouer le complot que la Griffe Noire essaye de fomenter à l’encontre de Louis XIII. Pour cela, ils doivent neutraliser leur plus vieil ennemi : l’Alchimiste des Ombres.

Le grand point positif est que vous n’êtes pas obligé de lire le premier tome pour comprendre cet opus. Pierre Pevel a été très habile : les relations entre les personnages et les intrigues du premier tome sont suffisamment expliquées et distillées au fil du livre pour ne pas se poser la fameuse question : « mais de quoi il parle ??? »

C’est toujours un roman historique. L’auteur nous reconstitue un Paris du XVIIème siècle des plus fidèles. Les descriptions des lieux, les caractères des personnages, leurs habits, les us et coutumes y sont remarquablement bien détaillés. Mais hélas !, la carte de Paris a disparu pour un plan d’époque sans légende. C’est assez difficile pour s’y retrouver… Dommage.

C’est toujours un roman de cape et d’épées et d’aventures. Les Mousquetaires du Roi, les bandits, les bagarres dans les tavernes, dans les rues sont encore de la partie. L’action est au rendez-vous dès le début de l’histoire. Ce qui change du premier tome. La verve des personnages est assez bien trouvée, tantôt amusante et divertissante, tantôt ironique et menaçante. La construction grammaticale en français ancien donne une vraie authenticité.

C’est un roman fantastique. Dans cet opus, les dragons et leurs rites ancestraux sont très présents. Pierre Pevel s’est même amusé à faire cohabiter les reptiles ailés et autres salamandres rampantes et imposantes dans ce Paris de 1633. Elles construisent des bâtiments, des chapiteaux pour des banquets ou même nettoient les rues insalubres de la capitale.

Ce qui me dérange le plus dans ce roman c’est toujours ce côté livre-scénario. Les parties sont de longueurs inégales, certes. Mais si vous êtes comme moi, si vous avez ce toc qui est de lire les livres par chapitre, vous allez être ulcérés. Ils sont extrêmement longs ! Trop longs même. Alors l’auteur a décidé de multiplier les sous-parties comme on enchaîne les perles d’un collier. C’est interminable. Et le résultat fort désagréable d’une lecture épisodique remonte à la surface.

Je recommande ce livre qui vous plaira, j’en suis sûr.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/les-lames-du-cardinal-tome-2lalchimiste-des-ombres-pierre-pevel/