«

»

Les Héritiers d’Enkidiev, Tome 4, Le Sanctuaire, Anne Robillard

Titre: Le sanctuaire
Saga : Les Héritiers d’Enkidiev
Nº du tome: 4
Auteur: Anne Robillard
Date de sortie: 04/10/2012
Éditeur: Michel Lafon
Genre: Fantasy
Pour qui: À partir de 15ans
Pour commander : Cliquez ici

Résumé :

Les Chevaliers d’Émeraude ont vaincu l’Empereur Noir et ses guerriers insectes. Quinze ans plus tard, les héritiers d’Enkidiev partent à la conquête des Territoires Inconnus. Mais que trouveront-ils au-delà des montagnes volcaniques ? Invoqués par le magicien d’Émeraude Hawke, les Sholiens, autrefois anéantis par l’Empereur Noir, reviennent peu à peu à la vie. Ils construisent un sanctuaire dans la falaise de Shola où ils préparent l’avènement du dieu unique. Dans les mondes célestes, rien ne va plus. La déesse mère ordonne à ses petits-enfants de régler leurs différends, sinon elle leur retirera tous leurs pouvoirs. Onyx continue de chercher sa fille sur les Territoires Inconnus, mais sa piste est de plus en plus floue. Forcé de rentrer chez lui sans elle, il a bien vite recours à la sorcellerie pour obtenir les réponses qu’il cherche. Entre-temps, le jeune Wellan fait d’étonnantes découvertes sur les origines de ses proches…

L’avis de JackHarkness : 9/10

Nous retrouvons la suite des aventures des Chevaliers et de leur progénitures dans le monde d’Enkililsar. Tout s’accélère : les Sholiens se regroupent et construisent un immense sanctuaire pour l’avènement d’un dieu uniqe, les guerres entre les différents panthéons s’intensifient, Wellan  lève le voile sur bien des mystères et Onyx reste Onyx et essaye de retrouver sa fille enlevée.

Après un troisième un peu plus mou, Anne Robillard donne un bon coup de fouet à l’intrigue.  Le point fort de l’histoire est qu’on ne suit pas Onyx ou un autre personnage du début jusqu’à la fin mais c’est plutôt un patchwork d’évènements qui se produisent pratiquement simultanément. On en sait plus sur Onyx et ses ancêtres, et je dois avouer que les révélations fournies, je ne les ai pas vu venir sur ce coup-là. Bravo Anne.

Onyx me paraît toujours aussi belliqueux mais essaye de temporiser. Heureusement par ailleurs. Cependant,  je trouve que certains personnages comme la Reine Swan, Hadrian ou Kira ne sont pas ou très peu exploités. C’est dommage.

La fin, que je ne vais pas vous spoiler, est étonnante par sa brutalité que par sa soudaineté. Cela promet pour la suite des évènements. Oui, c’est un vrai et beau cliffhanger.

Les Héritiers ne sont pas abandonnés lâchement au bord de la route. Les dieux tentent de les corrompre, à les suivre dans leur panthéon afin de gonfler les rangs pour une guerre inévitable. Certains semblent prédestiner à s’entretuer lors de la terrible bataille qu’Anne Robillard va nous concocter.

Puisque nous parlons de guerre divine, on voit bien quelle est la dénonciation que l’auteure veut nous montrer : celle des guerres de religions qui ont eu lieu ou qui ont toujours lieu. Elle tente, avec brio, de nous ouvrir les yeux sur les dérives idéologiques.

Je suis toujours aussi fan de l’écriture d’Anne Robillard : peu de description, beaucoup d’évènements qui font avancer l’histoire, de l’humour.

La seule qui me pose problème c’est que cela se lit trop rapidement. J’en redemande.

Encore une fois, la Maîtresse de la Fantasy classique a encore frappé un grand coup.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/les-heritiers-denkidiev-tome-4-le-sanctuaire-anne-robillard/