«

»

Les Gardiens de la Galaxie, Vol 2, James Gunn

affiche les gardiens de la galaxie vol2Titre :  Les Gardiens de la Galaxie, Vol 2
Titre en VO : Guardians of the Galaxy, Vol.2
Date de sortie : 27 avril 2017 (France-Belgique)
Réalisé par :  James Gunn
Durée : 136 min
Genre :  Action, Aventure, Science-fiction
Pour qui : A partir de 13 ans
Avec : Chris Pratt (Peter Quill / Star-Lord), Zoe Saldana (Gamora), Bradley Cooper (Rocket Raccoon), Vin Diesel (Groot), Dave Bautista (Drax), Karen Gillan (Nebula), Pom Klementieff (Mantis), Michael Rooker (Youndu), Elizabeth Debicki (Ayesha), Kurt Russell (Ego), Tommy Flanagan (Tullk), Sean Gunn (Kraglin), Sylvester Stallone (Membre des Nova Corps)

Pour commander :
Résumé  :
Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu’ils découvrent les mystères de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l’univers Marvel.

L’avis de JackHarkness : 9/10
Nos gardiens préférés ont été engagés par les Souverains, un peuple adepte des manipulations génétiques, pour récupérer des batteries indispensables pour leur cocon. Or, Rocket en garde quelques-uns. L’équipe est logiquement attaquée par l’armée des Souverains. Les Gardiens sont sauvés in extermis par un mystérieux homme, Ego, qui semble être le père de Peter.

Nous retrouvons avec plaisir toute la joyeuse équipe des Gardiens. James Gunn réussit à nous proposer un film complètement décalé et drôle !

L’intrigue ne casse pas certes trois pattes à un canard, mais elle a le mérite d’exploiter la filiation de Peter et de donner des explications sur le départ de son père. Elle exploite aussi le filon, trop usé à mon goût, du thème Père-Fils, entre celui qui élève et celui qui crée. Malgré cela, Kurt Russell est formidable dans le rôle d’Ego. Les relations entre Nebula et Gamora sont aussi au centre du film, faisant le lien direct avec le précédent opus. Le personnage de Drax a pris un peu plus d’épaisseur, avec ses regrets et ses répliques amusantes, notamment avec Mantis.

Quant à Rocket, sans le grand Groot, il est devenu plus froid, plus seul aussi, malgré l’affection que lui porte les autres. Baby Groot est vraiment la caution humour de cet opus. On sent que James Gunn s’est fait plaisir dans certaines situations.

Je reste dubitatif sur le rôle, très tertiaire, de Syvelter Stallone. Dans ce film, il ne sert pas à grand-chose, tout comme Michelle Yeoh. Certes, c’est pour faire un super clin d’œil aux premiers Gardiens de la Galaxie des Comics, Mais je ne vois pas vraiment le but, si ce n’est le fameux clin d’œil. J’espère qu’ils auront un peu plus d’envergure pour l’épisode 3, prévu pour 2020.

Le seul hic, pour ma part, est l’omniprésence de référence des années 80’. SI cela convient aux trentenaires, voire plus, que nous sommes, il pourrait lasser le jeune public. Mais comme toujours, il y a plusieurs niveaux de lecture dans un film.

Chris Pratt est toujours sexy génial dans le rôle de Peter Quill. Il s’est approprié avec brio le personnage. Cependant, parfois, il en fait des caisses. Dommage.

Les effets spéciaux sont toujours aussi fantastiques et la bande-annonce est efficace, normal avec tous les standards des années 80 !

Armez-vous de patience pendant le générique, car il y a 5 scènes à l’intérieur.

En conclusion, un très bon opus truffé d’humour qui ouvre la voie vers de nombreux rebondissements dans l’univers Marvel.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/les-gardiens-de-la-galaxie-vol-2-james-gunn/