«

»

Les Chants de la Terre, Tome1, La Chasse Sauvage, Elspeth Cooper

Titre: La Chasse Sauvage
Titre en VO: Song of the Earth
Saga: Les Chants de la Terre
Nº du tome: 1
Auteur: Elspeth Cooper
Date de sortie: 18/11/2011
Éditeur: Bragelonne
Genre: Fantasy
Pour qui: Adulte

Résumé:
Gair est condamné à mort. Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l’intérieur s’il n’apprend pas à la maîtriser. Pourchassé par les Chevaliers de l’Église qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l’unique rempart contre les démons du Royaume Caché. Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir. Bien avant d’y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l’Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux…

L’avis de JackHarkness :
Il y a des romans qui, quand vous les lisez, vous permettent de vous sentir étonnamment bien, tranquille. C’est le sentiment qui m’a habité à la fin de ce premier tome de la saga d’Elspeth Cooper, Les Chants de la Terre, qui s’intitule La Chasse Sauvage.

Gair, un jeune homme, est condamné à mort pour sorcellerie. Par miracle, il est gracié, mais doit quitter à jamais la Ville Sainte. Il est recueilli par Alderan qui l’amène alors au Chapitre dans les Îles Occidentales. Mais ils sont poursuivis par Savin, un puissant sorcier envoyé par L’Église pour assassiner Gair. Entre temps, l’amour va naître entre le héros et une professeure du Chapitre, Aysha.

Je ne sais pas où commencer, tellement ce livre est une petite merveille. L’histoire, je dois l’avouer, ressemble à toute quête d’un jeune homme qui a des pouvoirs surnaturels, pourchassé par un grand sorcier super méchant. Bon, toute ressemblance avec un binoclard avec une cicatrice frontale formant un éclair est fortuite. Enfin pas temps que ça… Elspeth Cooper a peut-être voulu rendre hommage à J.K. Rowling. On a une bataille dans un labyrinthe végétal qui, empreinte de magie, l’empêche de sortir, un dôme qui protège le Chapitre, un majestueux château… On va en rester là, vous avez compris le concept.

L’histoire, donc, est très bien ficelée. On est pris dans l’histoire d’amour interdit entre ce professeure métamorphe et notre jeune Gair. Les sentiments sont présents, bien retranscrits, et nous n’avons pas besoin d’une cinquantaine de pages de scènes érotiques pour comprendre la passion qui consume les deux tourtereaux… euh, pardon, de nos deux aigles royaux. Les personnages sont attachants et pleins de subtilité. Enfin, des personnages ayant une vraie personnalité avec une vraie psychologie.

L’histoire principale est certes simple pour ce tome d’introduction, mais pose les bases sur une saga qui va, je pense, tenir toutes ses promesses. Les méchants évangélistes de l’Église, d’une cruauté sans nom, auront, à n’en pas douter, une place importante dans la suite et suscite des milliards d’interrogations.

Les descriptions sont nombreuses, mais pas abusives. Généralement dans les livres Fantasy, les descriptions interminables nous font perdre le fil et cassent le rythme. Or, ici, ce n’est pas le cas. L’auteure laisse suffisamment de place à notre imagination pour compléter l’histoire. Nous pouvons allégrement imaginer Gair comme étant un savoureux mélange de votre acteur et de chanteur préféré. Pour ma part c’était un mélange de Bradley Cooper et de Robbie Williams… Le titre, la Chasse Sauvage, résume très bien le livre. C’est même le thème central : chasse à la vérité, à l’amour, à l’innocence, à la magie.

Je me suis vraiment enthousiasmé pour ce mélange de Seigneur des Anneaux, d’Harry Potter, d’Harry Dresden, de Mrs Robinson. Elspeth Cooper sait manier l’art du mystère et de l’enchantement et redonne aux lecteurs leur imagination perdue. Un grand merci pour ce bonheur de 470 pages.

Voici d’ailleurs la bande-annonce en VOSF :

Les chants de la Terre de Elspeth Cooper (VOSF) par FantasyGate

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/les-chants-de-la-terre-tome1-la-chasse-sauvage-elspeth-cooper/