«

»

Le Sang de la Guerrière – Florence Cochet

Titre :  Le Sang de la Guerrière
Auteur : Florence Cochet
Date de sortie : 06/12/2017
Éditeur : MxM Bookmark, Collection Infinity
Genre : Fantasy, Romance
Pour qui : Tout public

Résumé :
De son passé, Shandra ne se rappelle que les nombreuses années à l’Académie, entre sa formation de maître et sa dévotion à la déesse Ashara. Bientôt, elle affrontera l’épreuve qui lui permettra d’intégrer les rangs des « ombres du palais », comme on nomme les guerriers au service des souverains. Cette épreuve, c’est son nouveau maître d’armes, l’énigmatique et troublant Kalhen, qui l’y prépare. Alors que leur attirance réciproque se transforme en désir, Shandra est loin de s’imaginer le double jeu auquel il se livre, et encore moins que leurs destins sont intimement liés… Entre les tensions qui règnent parmi ses compagnons d’armes, la soif d’un sabre buveur d’âmes et les exigences d’un ancien dragon, Shandra parviendra-t-elle à trouver sa voie ?

Avis de LLyza : 7 / 10
Pour les amateurs de Fantasy, ce livre s’adresse avant tout à ceux qui ont l’habitude d’accepter un monde nouveau, aux codes liés à ce genre sans être dérangé de ne pas tout comprendre du premier coup.
L’univers est riche, vraiment très dense. J’ai eu l’impression d’être dans un jeux vidéo avec la quête principale à suivre, qui mène nos protagonistes d’un point A à un point B, en passant par des quêtes secondaires. Certes, parfois ces enchainements de quêtes semblent un peu trop bien tombés mais comme les Dieux s’y mêlent, le côté manipulation profitable ne me choque plus vraiment.

On prend plaisir à deviner les choses, Florence Cochet maitrise bien son échiquier, elle met en place petit à petit les informations de sorte qu’on soit capable d’interpréter ce qui attend Shandra et ses compagnons de voyages. Par contre, vous avez être beau doués, vous serez parfois surpris des retournements de situation. Nous passons par plusieurs moments dans sa vie, sa formation jusqu’au jour où on lui propose une mission. Elle est maintenant Maitre sous l’ordre de l’Empire et un mal lié à des anciennes légendes revient.

Beaucoup de questions vont parsemer notre lecture, certaines trouveront des réponses et d’autres malheureusement resteront en suspens. Rien de méchant, mais il était possible d’éviter de laisser ça dans le flou. Peut-être en découpant cette histoire en diptyque aurait été une meilleure solution afin de bien développer l’apprentissage et la quête. Je n’ai pas aimé le fait de voir apparaître les parties. Qu’un auteur l’utilise lors de la rédaction ne m’interpelle pas mais le signaler aux lecteurs, je n’y vois pas d’interêt. A moins d’y agrémenter des illustrations en faite. Sinon pour moi, ça casse le rythme, donne trop d’informations et je trouve ça même hyper scolaire. Si je devais faire une autre remarque quant à la mise en page serait de rajouter un lexique et une carte ! Un gros tord de ne pas l’avoir fait.
Les personnages sont attachants, complexes et rien n’est vraiment si évident. On les voit évoluer tout au long de ce périple, face aux paysages et aux difficultés qui se présentent sur leur chemin. On passe par tous les états avec eux, on est capable de les détester comme d’être fasciné par leurs choix retors.

J’ai vu passé un avis quant à l’absence de consentement lors d’un rapport. Je suis la première à signaler ce genre de trucs car c’est niet pour moi aussi. Mais là, ma perception est bien différente, le monde dans lequel Shandra évolue n’est pas de notre époque, on est dans un cadre médiévale où il est question de chevaliers, d’empereurs, de soldats, de dragons, de dieux, d’elfes, d’épées magiques… Donc, si l’on compare avec notre propre histoire, les conditions des femmes dans ce récit s’offrent le luxe d’être au-dessus de tout ça, et même je dirais féministes. Shandra et Shyle ne sont pas des femmes insoumises. Elles sont fortes et bravent bien des dangers, elles ne sont pas inférieurs aux deux compagnons masculins qui les accompagnent.

La plume de Florence Cochet est fabuleuse. J’avais déjà eu l’occasion d’apprécier un autre de ses récits : Esprits Enchainés où le genre du thriller ésothérique/urban fantasy s’emmêlaient. Cette auteurs est capable d’endosser pas mal de genres avec toujours un fond de romance pour adoucir ses mondes sombres et magiques. J’avoue que je ne m’attendais pas à un si riche univers, à un fantasy pur et dur comme ça faisait longtemps que je n’avais pas lu. Ça fait un bien fou !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/le-sang-de-la-guerriere-florence-cochet/