«

»

Le Livre Perdu des Sortilèges, Tome1, Deborah Harkness

Le Livre Perdu des Sortilèges

Titre: Le livre perdu des sortilèges
Titre en VO: A discovery of witches
Saga: The all souls trilogy
Nº du tome: 1
Auteur: Deborah Harkness
Date de sortie: 04/05/2011
Éditeur: Orbit, Le livre de poche
Genre: Urban Fantasy
Pour qui: À partir de 15ans

Résumé:

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé dpuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

L’avis de Dr M : 7/10

Diana Bishop est la descendante de Bridget Bishop, la toute première sorcière qui s’est fait brûler lors de la chasse aux sorcières de Salem. Cependant l’héroïne a décidé d’abandonner la magie. La jeune femme préfère se concentrer sur ses recherches universitaires. Elle s’installe à Oxford, en Angleterre. Un jour, elle emprunte un manuscrit, l’Ashmole 782. À partir de ce moment, des démons, des vampires et des sorcières font irruption dans sa vie.

Je dois dire que la trame est vraiment prenante, mais l’auteure se perd dans des longueurs parfois inutiles. On sent qu’elle est professeure d’histoire. Elle a un point de vu presque scientifique sur les quatre espèces qui peuplent notre univers. En effet, chacun est reconnaissable par son ADN.

Deborah Harkness s’approprie les différents mythes concernant les créatures qu’elle fait vivre. Les vampires sont des êtres diurnes, ils n’ont pas de crocs, mais ont besoin de sang pour survivre. Matthew est un végétarien à la « Twilight » si je peux faire cette unique comparaison, car il se nourrit exclusivement d’animaux.

Les sorcières ont un petit côté « Charmed ». Sarah et Em, ainsi que la maison me faisait penser à un clan un peu comme celui des Halliwell. J’ai beaucoup aimé la demeure qui a une vie et une volonté propre.

Les personnages principaux sont très bien décrits. On connait beaucoup plus Diana, car l’histoire nous est racontée à travers elle. On vit grâce à elle la découverte de ses pouvoirs. À mon avis, on n’a pas fini de tout découvrir de ses facettes magiques. La relation avec Matthew est un peu frustrante. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous dévoiler ce qui se passe. À vous d’aller voir…

Un personnage secondaire que j’ai bien aimé c’est Ysabeau, la mère de Matthew. De prime abord, on peut la trouver snob et froide, mais au final c’est une grande dame qui ferait n’importe quoi pour sa famille. J’espère d’ailleurs qu’on la retrouvera dans le deuxième tome.

Il n’y a pas vraiment d’action pure et dure dans ce livre, mais des moments de tensions où on s’accroche à son fauteuil. Comme la scène avec Satu.

Pour conclure, je dirais que c’est un très bon roman, mais les longueurs ont parfois tendance à tuer le récit et quelques fois le rythme est cassé.

Je vous le conseille.

Maintenant, j’ai hâte d’être en septembre pour le tome2 !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/le-livre-perdu-des-sortileges-tome1-deborah-harkness/

1 comment

2 pings

  1. Ela

    J’ai adoré l’histoire. Je suis amoureuse de Matthew!!!
    Vivement le tome 2!!!

  1. Entretien avec … Deborah Harkness 2 » FantasyGate

    [...] de son passage à Paris pour la sortie du son tome, Deborah Harkness, l’auteure du Livre Perdu des Sortilèges et de L’école de la Nuit, nous a accordés une [...]

  2. Entretien avec… Deborah Harkness » FantasyGate

    [...] de son passage au Festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, Deborah Harkness, l’auteure du Livre Perdu des Sortilèges, nous a accordés une petite [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *