«

»

Le Demi-Monde, Tome 1, Le Demi-Monde : Hiver , Rob Rees

LeDemiMondeHiverTitre : Le Demi-monde : Hiver
Titre en VO : The Demi-Monde : Winter
Saga : Le Demi-Monde
Nº du tome: 1
Auteur: Rob Rees
Date de sortie: 02/01/2013
Éditeur: Nouveaux Millénaires
Genre: SF
Pour qui: À partir de 15 ans
Pour commander (Amazon):  Cliquez ici

Résumé :

Le Demi-Monde est une simulation informatique créée pour entraîner les soldats à la guérilla urbaine. Ce monde virtuel est bloqué dans une guerre civile éternelle. Ses trente millions d’habitants numériques sont dirigés par les avatars des plus cruels tyrans de l’Histoire : Heydrich, l’architecte de l’Holocauste ; Beria, le bourreau de Staline ; Torquemada, l’Inquisiteur sans pitié ; Robespierre, le visage de la Terreur… Mais quelque chose s’est détraqué à l’intérieur même du Demi-Monde, et la fille du Président des États-Unis y est restée coincée. Il incombe à l’agent Ella Thomas d’aller la récupérer, mais, une fois sur place, la jeune femme se rend compte que rien n’est à sa place.
Pire, les murs virtuels peinent à contenir le mal insidieux qui semble pervertir toute chose… Le monde réel pourrait bien courir un danger que nul n’a encore osé imaginer !

L’avis de JackHarkness : 9/10

Le Demi-Monde : Hiver nous raconte l’histoire d’Ella Thomas qui pour des raisons d’État doit entrer plomber dans un cybermonde, créé de toute pièce pour l’entraînement des soldats de l’armée US. Ce Monde virtuel, subdivisé en regroupement de grandes villes, est figé au temps de la Reine Victoria et s’avère être impitoyable, dirigé par les pires hommes que l’Histoire ait connue.

Ella Thomas doit retrouver et ramène dans le monde réel Norma Thompson, la fille du président américain qui est retenu prisonnière par Heydrich, l’avatar de l’horrible général nazi.

Mais sa quête ne sera pas de tout repos, surtout qu’elle va être embauchée par le beau Vanka, un pseudo-médium, en tant que spirite.

J’ai adoré ce premier opus de la sa Le Demi-Monde.  Il faut s’immerger dès le départ le livre sinon on est vite perdu entre le monde réel, le monde virtuel et les différentes histoires qui se chevauchent.

L’intrigue principale est pour le moins haletante. Les évènements se suivent formidablement bien, s’imbriquent, même un petit peu trop bien à mon goût. Il y a une logique geekesque dans ce scénario.

On suit avec plaisir les aventures d’Ella. De sa nomination à la rescousse de la fille du président à sa rencontre avec  Joséphine Baker, en passant par sa grande prestation en tant que spirite lors de la soirée organisé en l’honneur de Heydrich. Un vrai bonheur.

Les personnages secondaires sont à la hauteur de l’histoire, haut en couleur, vindicatifs, drôles, etc. On sent que Rob Rees s’est bien renseigné sur la psychologie des personnages historiques, qui sont plus vrais que natures et  cybernétiques.

Ceci étant dit, il y a quand même une chose qui m’a dérangé. Je chipote certains diront. Il s’agit de la vulgarité continuelle du roman. Les personnages parlent des vieilles poissonnières du marché du vieux port de Marseille (l’accent en moins). Quand il s’agit du tenancier du bordel bar qui tente de se faire une virginité, ça peut passer. Mais il s’agit de la fille du président américain, je ne trouve pas très glamour. J’imagine mal l’une des filles d’Obama parler avec l’accent du Middle West et lâcher des grossièretés tous les dix mots. Il ne faut pas pousser…

Sinon dans l’ensemble, le livre est formidable, à l’univers extraordinaire que je vous recommande et j’ai hâte de lire la suite.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/le-demi-monde-tome-1-le-demi-monde-hiver-rob-rees/