«

»

La Stratégie Ender – Gavin Hood

affiche-la-strategie-ender20131012173310Titre :  La Stratégie Ender
Titre en VO : Ender’s Game
Date de sortie : 06 novembre 2013 (France) – (Québec)
Réalisé par :  Gavin Hood
Genre :  Action, Aventure, Science fiction
Pour qui : A partir de 10 ans
Avec : Harrison Ford (Colonel Graff),  Asa Butterfield (Ender Wiggin), Ben Kingsley (Mazer Rackham), Hailee Steinfeld (Petra Arkanian), Abigail Breslin (Valentine Wiggin), Viola Davis (Commandant Gwen Anderson),  Aramis Knight (Bean), Nonso Anozie (Sergent Dap)
Pour commander :

Résumé  d’après Allociné :

Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manœuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. 

L’avis de JackHarkness : 7/10

La Terre a été le siège d’une violente bataille entre les humains et la flotte de vaisseaux spatiaux des Doryphores, une espèce extraterrestre belliqueuse. À l’issu de cette guerre, et pour préparer le retour éventuel des aliens, la Terre s’est dotée d’une Flotte Internationale composée de jeunes enfants possédant des capacités de réflexion extraordinaires. Ender Wiggin est sélectionné pour intégrer ce corps d’élite. Très rapidement, il gravit les échelons grâce à son sens de la stratégie hors du commun et devient l’espoir de toute une civilisation.

N’ayant pas lu le livre; je ne peux pas faire un comparatif entre le roman et l’adaptation.

Le gros souci avec La Statégie Ender, inspiré du livre éponyme d’Orson Scott Card, publié en 1985, est la lenteur de l’intrigue. La première heure est interminable. L’entraînement du jeune Ender dans le camp des officiers est, certes, important pour nous faire comprendre le tempérament du futur commandant, mais il aurait mérité d’être raccourci pour une meilleure fluidité. Cela donne un film intéressant, mais d’une lourdeur inimaginable. La seconde partie est plus sympathique et rythmée avec les simulations de bataille galactique.

La fin est, certes, spectaculaire, mais pas surprenante tant elle est prévisible par certains aspects dramaturgiques. Dommage.

Les acteurs interprètent remarquablement bien leur personnage, notamment Asa Butterfield dans le rôle d’Ender. Il est à fois drôle, cynique, touchant. Harrison Ford fait le service minimum, à savoir du Harrison Ford : bougon, râleur, manipulateur… Rien de neuf sous le Soleil. Par moment, nous avons l’impression qu’il s’ennuie légèrement. Et nous aussi par la même occasion.

Le seul point positif dans ce film, ce sont les effets spéciaux qui sont sublimes aussi bien lors des batailles intergalactiques que dans le centre d’entraînement en apesanteur.

En conclusion, La Stratégie Ender est un bon film pour ados dans beaucoup de longueurs.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/la-strategie-ender-gavin-hood/