«

»

La fille du soleil noir, Tome 1, Esprits Impurs, M.L.N. Hanover

Titre : Esprits Impurs
Titre en V.O : Unclean Spirits
Saga : La Fille du Soleil Noir
Auteur : M.L.N Hanover
Date de sortie : 20/01/2012
Editeur : Milady
Genre : Bit-lit, urban fantasy
Pour qui : Adultes
Pour commander :  Cliquer ici

Résumé :

Lorsque Jayné Heller débarque à Denver pour organiser la succession de son oncle Eric, mystérieusement assassiné, son univers vacille. Outre une fortune étourdissante, ce dernier lui a donné une mission : combattre le Collège Invisible, une cabale qui menace d’abattre les frontières  entre notre monde et celui des esprits impurs qui rôdent à côté.

Entourée d’une équipe improbable, Jayné comprend que pour survivre dans cet univers étrange et dangereux, elle va devoir en maîtriser les règles… ou les réinventer.

L’avis d’Eresh : 7/10 :

Jayné, jeune femme d’à peine vingt-trois ans, était en train de rater sa vie : brouillée avec ses parents, ne suivant plus les cours à l’université, elle était en passe de devenir une vraie paumée. Mais un coup de fil de l’avocate de son oncle, le seul à voir été toujours à ses côtés pour la sortir de mauvais pas, va bouleverser sa vie : Eric est mort dans des circonstances troublantes et elle doit s’occuper de la succession. Une fois à Denver, le monde de Jayné bascule. Dans la même journée, elle se retrouve à la tête d’un empire financier faramineux mais aussi propulsée dans la lutte contre le Collège Invisible et ses Cavaliers, démons possédants un hôte humain. Aidée par les anciens acolytes de son oncle –Aubrey son assistant, Ex l’ancien prêtre, Midian, sous le joug d’une malédiction du Collège Invisible et Chogyi Jake un mystique- Jaynée devra vite se mettre à croire à l’impossible si elle veut tout simplement survivre.

Ce tome est le tout premier de la série. De ce fait, l’auteur pose les bases de son univers, met en scène ces personnages et les laissent prendre leurs marques. J’avoue avoir eu un peu de mal à me plonger corps et âme dans l’histoire au premier abord, que je trouvais légèrement incohérente et un peu facile : comment un homme menant une vie clandestine pouvait être riche à milliards (oui oui !) et, comme par hasard, la jeune fille en détresse en héritait ? Mais le style, direct, sans fioritures, très rythmé, m’a poussée à continuer. Grand bien me fasse ! Rien n’est laissé au hasard et toutes les pièces du puzzle s’imbriquent parfaitement. Jayné n’a sûrement pas été choisie comme héritière par purs sentiments familiaux…

Cette première rencontre entre Jayné et le monde des Cavaliers est un choc. L’héroïne n’a pas le temps de souffler et le lecteur non plus. La mort de son oncle à élucider, un empire à gérer et voilà qu’une cabale de démons cherchent à l’éliminer ! Beaucoup de choses à gérer pour une jeune femme solitaire, ne serait-ce déjà que pour trouver sa place dans cette nouvelle réalité et parmi ses nouveaux alliés. Tout est dans la retenue entre les personnages, ils avancent à tâtons : peuvent-ils se faire confiance ? Quel est leur parcours pour se trouver réunis dans cette lutte ancestrale ? Si ce tome met en lumière les relations entre Jayné, l’héroïne, et Aubrey, on en apprend très peu sur les autres membres de l’équipe. J’ai eu la sensation que l’auteur nous mettait dans la même position que Jayné, c’est-à-dire en présence d’inconnus qu’il nous faut apprendre à connaître et à qui faire confiance pour tout simplement sauver le monde, rien que ça!

Midian, quant à lui, est à part. Il est le personnage le plus coloré de tous et apporte une petite touche d’humour à l’histoire. Son franc-parler  et son ton pince-sans rire tranchent avec tous les doutes de l’héroïne, le mutisme d’Ex, la nonchalance de Chogyi et la peur d’Aubrey.

Bien que l’intrigue en elle-même trouve son dénouement à la fin de ce tome, il ne s’agit que de la première étape pour Jayné : son entrée de plein fouet dans le combat contre les Cavaliers. Ce premier livre peut être perçu dans le fond comme une présentation des personnages, de leur rencontre et dans lequel, au final, subsistent plus de zones d’ombre qu’il n’apporte de révélations.

Si, au début, j’ai eu quelques difficultés à m’investir dans l‘histoire, la plume forte et directe d’Hanover m’a convaincue. Ce premier tome n’est qu’une introduction à un univers et à des personnages promettant de belles heures de lecture.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/la-fille-du-soleil-noir-tome-1-esprits-impurs-m-l-n-hanover/