«

»

Kara Gillian, Tome 2, Le Sang du Démon, Diana Rowland

Titre: Le Sang du Démon
Titre en VO: Blood of the Demon
Saga: Kara Gillian
Nº du tome: 2
Auteur: Diana Rowland
Date de sortie:20/04/2012
Éditeur: Milady
Genre: Urban Fantasy, Bit-Lit
Pour qui: Adulte

Résumé :

Kara Gillian, flic et invocatrice de démons, essaie de remettre sa vie sur les rails de la normalité. Mais, découvrir que son collègue du FBI Ryan est connu parmi les démons et devoir enquêter sur l’assassinat de plusieurs personnes dont l’âme a été dévorée, n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. D’autant que Kara ne pense pas pouvoir résoudre ces meurtres sans l’aide du séduisant et insatiable seigneur Rhyzkahl. Entre paradis et enfer, homme et démon, elle est sur le point de faire face à la seule chose à laquelle elle ne pourra peut-être pas survivre.

L’avis de ZendaStark : 7/10

Et voici le deuxième tome de la série Kara Gillian de Diana Rowland, Le Sang du Démon.

Dans ce tome, nous retrouvons avec plaisir Kara, très éprouvée après le final de La Marque Du Démon. Sa tante, Tessa est toujours dans le coma – son essence a quitté son corps –  et Kara a du mal à se reconnecter avec les réalités de son métier.

Heureusement, Kara n’est plus seule. Elle qui a toujours cultivé son isolement parce que peu douée pour se lier mais aussi pour protéger son activité d’invocatrice, a désormais des amis. Jill tout d’abord, l’experte de la police scientifique qui a fini par percer ses défenses et Ryan, le ténébreux et mystérieux agent du FBI, pour qui elle éprouve des sentiments confus.

Un mois donc après les terribles événements qui ont conclu son enquête sur le « Tueur aux symboles », Kara refait une invocation d’un démon mineur dans le but de retrouver un homme perdu dans les marais de la Louisiane. Le démon, un Ilius, l’aide en échange d’une offrande assez morbide : des essences (ou force de vie) à dévorer. Heureusement pour Kara, Les Ilius se contentent des essences de nuisibles comme des rongeurs.

Rassurée sur sa capacité à gérer à nouveau des invocations, Kara reprend drôlement du service en se rendant au domicile d’un flic de son unité porté absent le matin même.

Quand elle découvre Brian Roth dans son salon, une balle dans la tête et une lettre d’adieu à ses côtés, Kara ne peut qu’envisager son suicide. Mais quand elle fait appel à son don d’autrevue pour examiner le corps et découvre que l’essence de la victime a été sauvagement arrachée, la jeune femme songe au pire : et si l’Ilius qu’elle avait fait venir dans notre sphère n’en était pas reparti ?

Dans Le Sang du Démon, Diana Rowland nous offre une toute nouvelle enquête de Kara. Les choses se corsent pour elle puisqu’en plus de son investigation, elle doit trouver un moyen de sauver sa tante, de gérer sa relation avec un seigneur des démons insistant – j’ai nommé Rhyzkhal,  et de tenter de percer le mystère du troublant Ryan.

Je suis de plus en plus attachée à cette jeune femme plein de force, d’entrain et pourtant si pleine de failles. Tout cela la rend terriblement humaine et il est si aisé de s’identifier à elle ! Rien que pour ce personnage si attendrissant, je poursuivrai cette série.

Mais ce n’est pas le seul point fort du Sang du Démon. L’agent du FBI, Ryan Kristoff, que je trouve toujours trop lisse commence enfin à se dévoiler un peu. J’attends beaucoup de ce personnage qui, j’en suis certaine, peut se révéler explosif !

Rhyzkhal, quant à lui, apparaît peu dans ce volet mais il n’est pas décevant, loin de là et lui aussi, me laisse dans l’expectative.

L’écriture de Diana Rowland est toujours aussi fluide et  agréable.

L’enquête policière manque un peu de punch et même si elle nous tient en haleine tout le long du  roman sans difficulté, j’ai trouvé le dénouement un peu rapide et grossier. Il manquait de finesse sur la résolution de cette enquête. Cependant, il est passionnant de voir comment les relations de Kara avec ses collègues évoluent au fil de son enquête.

Kara a pris du galon avec sa réussite dans l’affaire du « Tueur aux symboles », sa première investigation à la crim’ mais l’étrangeté des phénomènes qui y étaient liés l’ont aussi mis dans une position inconfortable vis-à-vis de certains de ses collègues. On peut cependant constater que là encore, elle ne lâche rien et qu’elle est prête à tout pour résoudre son enquête même si elle continue à ne pas faire l’unanimité au sein de sa brigade.

Malgré la légèreté de la conclusion du Sang du Démon, j’ai grande hâte de poursuivre ma découverte du monde arcanique en compagnie de Kara.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/kara-gillian-tome-2-le-sang-du-demon-diana-rowland/