«

»

In the Flesh -– Saisons 1&2 – 2013/2014

in-the-flesh-posterTitre : In the Flesh
Titre en VO : In the Flesh
Date de 1ère Diffusion VO : 17 mars 2013 (BBC Three)
Date de 1ère Diffusion VF : 30 décembre 2013 (Canal+ Séries)
Genre Fantastique
Pour qui : À partir de 15 ans
Nombre d’épisodes : 9 (2 saisons)
Avec : Luke Newberry (Kieren Walker), David Walmsey (Rick Macy), Steve Evets (Bill Macy), Emily Bevan (Amy Dyer), Harriet Cains (Jem Walker), Emmet J. Scanlan (Simon Monroe)
Pour commander :
Résumé :

Il y a quatre ans, Kieren Walker, un adolescent de 18 ans, décédait brutalement.
Ni sa famille ni ses amis ne s’attendaient à le revoir un jour. Pourtant, peu de temps après ses funérailles, un étrange phénomène – “la Résurrection” – l’a ramené à la vie, comme des milliers d’autres morts. Une violente bataille entre zombies et humains s’est alors ensuivie.

Mais aujourd’hui, ces patients d’un genre particulier sont désormais diagnostiqués comme souffrant du syndrome de mort partielle (SMP), traités médicalement et autorisés par le gouvernement à réintégrer peu à peu la société.

L’avis de Lilysatis : 10/10 – ♥♥ Coup de cœur ♥♥
À Roarton comme partout dans le monde, les personnes mortes pendant l’année 2009 se sont réveillées, affamées de chair fraîche, plongeant l’humanité dans le chaos. Pour faire face à la menace zombie, des groupes de survivants armés et souvent entraînés sur le tas, se sont créés. Jusque là, rien de nouveau dans le cercueil.

« In the Flesh » raconte l’après Résurrection, mais un après où un traitement a été trouvé, permettant aux zombies de retrouver leurs facultés mentales et effacer ainsi leurs envies de cannibalisme.

Kieren Walker, un adolescent de dix-huit ans, est mort en 2009 à Roarton, et y est revenu à la vie. Hanté par le souvenir des personnes qu’il a tuées dans son état de « zombie enragé », il revient vivre chez lui, avec ses parents, après un séjour dans un centre de soin. C’est là-bas qu’il est devenu, comme les autres zombies, un PDS / Partially-Deceased Syndrome sufferer (« Survivant du Syndrome de la Mort Partielle » en français).

Mais à Roarton, où la population est encore traumatisée et où la majorité ne croit pas un instant à l’effet du traitement, ceux qui souffrent du PDS sont traqués et assassinés « en prévention ». Jusqu’à ce qu’un autre jeune homme, protagoniste principal de la mort de Kieren, et lui aussi souffrant du PDS, ne change les choses dans la communauté.

La saison 2 voit s’élever un mouvement violent de protestation en faveur des malades du PDS, tandis que de l’autre côté, un parti politique extrémiste, engagé pour reléguer les anciens zombies au rang de non-humains, gagne de plus en plus de voix.

« In the Flesh » a été un véritable coup de cœur pour moi. Le thème zombie y est traité de manière très intelligente, avec des parallèles subtiles ou non avec notre vie réelle. Les malades PDS sont traités avec fascination ou horreur, certains se battent pour retrouver leurs vies d’avant, d’autres croient qu’ils sont la prochaine évolution de l’homme et veulent un nouveau statut, mais tous se heurtent à l’incompréhension et à la haine de ceux qui ont encore peur d’eux. Forcés aux travaux publics, malmenés par les politiciens, tâchés par les actes de zombies extrémistes, les malades PDS ont chaque jour de nouveaux combats à mener.

Kieren est magistralement interprété par un acteur britannique, Luke Newberry. Ce jeune homme fragile, amoureux, désespéré, paria, tout cela avant sa mort, se retrouve dans la même situation après son retour à Roarton. Il va devoir mûrir et se battre pour ses droits, perdant peu à peu tout espoir d’une vie normale.

Amy est également génialissime, avec une frivolité et un enthousiasme contagieux face à cette seconde chance. Elle va aider Kieren à s’accepter comme un malade PDS, et apporter une touche d’humour bienvenue dans cet univers sombre et triste.

Les autres personnages sont tous aussi forts, que ce soient les parents de Kieren, en proie aux doutes et à l’aveuglement devant ce qu’est leur fils, Jemina, sa sœur, ancienne combattante à la haine farouche pour les zombies, Philip, très drôle et à la belle évolution, ou encore Simon, à la tête du groupe pour la libération des malades PDS.

Une série toute en émotions, pleine de réflexions sur le racisme, l’homophobie, l’intolérance, la religion, et la lutte pour ses droits.

Un vrai coup de cœur, mais un supplice de savoir qu’il n’y aura pas de saison 3…

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/in-the-flesh-saisons-12-20132014/