«

»

Hotel Transylvanie, Genndy Tartakovsky

Hotel-Transylvanie-Affiche-France-2Titre: Hotel Transylvanie
Titre VO : Hotel Transylvania
Réalisateur: Genndy Tartakovsky
Durée : 1h 31 min
Date de sortie: 13/02/2013
Genre: Fantastique
Pour qui: À partir de 10 ans
Avec : Adam Sandler (Dracula) ; Andy Samberg(VO) / Alex Goude (VF) (Jonathan) ; Selena Gomez (VO)  / Virginie Efira (VF) (Mavis) ; Kevin James (Frankenstein) ; Fran Drescher  (Eunice) ; Steve Buscemi (Wayne) ; Molly Shannon (Wanda) ; David Spade (L’Homme Invisible)

 Pour commander (Amazon) : Cliquer ici

Résumé: d’après Allociné

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains.
Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore…

Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

L’avis de JackHarkness : 9/10

En Transylvanie, le Comte Dracula décide, pour le bien de tous et plus précisément pour sa fille chérie, de construire un hôtel. Cette demeure de charme a pour but de permettre aux créatures en tout genre de pouvoir se reposer à l’abri des humains.

Dracula prépare le 118ème anniversaire de Mavis et convie ses plus proches amis monstrueux. C ?est sans compter sur l’arrivée impromptue de Jonathan, un jeune humain.

J’ai passé un agréable moment devant ce film d’animation. Même si l’histoire ne casse pas des briques (relation parents-enfants / collision de deux mondes totalement différents, etc…), l’humour est omniprésent avec plusieurs niveaux de lectures, aussi bien visuellement que dans les dialogues.

On retrouve toute la galerie des monstres qui ont fait les beaux jours du cinéma horrifique des années 30 et 40 : Frankenstein, l’homme invisible, le loup-garou, Dracula…  à la sauce du 21ème siècle.

Dracula devient un papa poule et gérant d’un hôtel loufoque. Mais sous ses grands airs, il cache une grande souffrance due à la perte de sa femme.

Le loup-garou est marié mais dépassé par sa progéniture, Frankenstein marié à Eunice, la bimbo de banlieue habillée et maquillée comme une voiture volée. L’homme invisible est devenu le petit geek mal dans sa peau et un peu susceptible.

Les autres invités sont à hurler de rire, surtout la petite vieille glouton.

Ce qui est fort appréciable aussi, ce sont les gags. Ils ne sont pas lourds mais subtiles. Les scénaristes font également des clins d’œil à des œuvres plus récentes pour accrocher le jeune public : Twilight – notamment dans la scène de l’avion – ou Star Wars

Quant à l’animation, elle est fluide et les couleurs vives.

Le seul bémol est qu’on devine la fin assez rapidement.

Hôtel Transylvanie va devenir sans nul doute, un classique, tant par son animation que par son scénario. Un grand moment de plaisir pour les petits et pour les grands. On en est accro.

Bande Annonce :

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/hotel-transylvanie-genndy-tartakovsky/