«

»

Ghost King, Le Fantôme d’un Roi, David Gemmell

Titre : Le Fantôme d’un Roi
Titre original : Ghost King
Auteur : David Gemmell
Editeur : Bragelonne
Date de parution : dimanche 25 septembre 2011
Public : Adultes
Genre : Fantasy

Résumé

La terreur et le chaos frappent le royaume. le roi a été assassiné par les traîtres et l’Epée de pouvoir a disparu par-delà le Cercle des Brumes.

Les armées d’invasion se fraient un chemin sanglant à travers le pays, guidées par la Reine Sorcière et un terrible seigneur mort-vivant.

Le seul espoir repose sur le jeune thuro. Le sang des rois coule dans ses veines. Son destion lui commande de rassembler une armée fantomatique pour défaire les sbires monstreux de la reine Sorcière. Et le seul homme capable de l’y préparer n’est autre que Culain, le guerrier de la montagne, car lui seul connait le terrible secret de la Reine Sorcière.

Avis de JackHarkness

Ce que je vais vous raconter, vous l’avez sans doute déjà vécu. On vous conseille un livre, pour ma part de la fantasy, vous lisez la 4ème de couverture et vous vous dîtes : « je sens que ça va être génial ». Généralement vous déchantez.
C’est exactement ce qui s’est passé avec Le fantôme d’un roi de David Gemmell. L’histoire ? D’une banalité sans nom. Un prince part à la chasse avec l’un de ses gardiens et pendant ce temps-là son père se fait tué. Il est alors recueilli par une nymphette dans une forêt qui vit avec un vieux bourru aux pouvoirs magiques. Ensuite, les anciens lieutenants du roi s’en vont à travers la Grande Bretagne pour retrouver le gamin et pour trucider la méchante sorcière des ténèbres. Quand je vous disais que cette histoire est simpliste… je vous laisse deviner la fin du livre qui est pré… attendez la suite… visible. C’est ça : Prévisible.

Dès le début, je me suis demandé si je lisais un bouquin de chez Bragelonne ou bien de sa petite sœur Castelmore. Toutes les situations, qu’elles soient sexuelles ou belliqueuses, sont décrites pour de très jeunes ados. Pourtant, quand on regarde la bio de l’auteur, on se rend compte qu’il est un expert en fantastique pour adultes. Soyons clairs, je ne demande pas des scènes de cul à la Laurell K Hamilton et de la baston à la Luc Besson, mais quand même, il y a un minimum syndical à mettre dans un bouquin. Dans ce livre, il y a ni l’un ni l’autre. Donc, résultat : on s’ennuie à mort. Plus de 450 pages d’ennui. On passe plus de temps à soupirer qu’à se concentrer sur les aventures du jeune prince.
Pour combler ce manque, enfin je devrais dire : pour essayer de rendre ce livre plus vivant , l’auteur a décidé que les descriptions seraient nombreuses et de mettre trois tonnes de dialogues. Ce subterfuge est bien connu des auteurs de Young Adult qui en tartinent leurs bouquins. Bon d’accord, dans des proportions moindres, il faut quand même l’avouer.
L’idée de départ est plutôt sympa. Construire une histoire sur l’accession au trône d’Uther Pendragon est très bien. Elle sort des sentiers battus, des chansons et autres légendes arthuriennes. Cela aurait pu marcher à condition de le faire depuis le tout premier chapitre, ce qui n’est pas le cas. On a donc deux livres en un : l’histoire de jeune prince et celle d’Uther…

Si vous êtes amateurs de David Gemmell, il devra faire partie de votre bibliothèque. Pour les plus néophytes, je vous le déconseille sauf si vous voulez perdre votre temps. Je ne me laisserai pas tenter par le second tome du cycle qui s’intitule La dernière épée du pouvoir.

 

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/ghost-king-le-fantome-dun-roi-david-gemmell/