«

»

Georgina Kincaid, Tome 1, Succubus Blues, Richelle Mead

succubus bluesTitre : Succubus Blues
Titre en VO : Succubus Blues
Saga : Georgina Kincaid
Nº du tome : 1
Auteur : Richelle Mead
Date de sortie : 23 Juin 2010
Éditeur : Milady
Genre : Bit-lit
Pour qui : adultes
Pour commander (Amazon) : [Format relié]

Résumé :

Georgina Kincaid est succube. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement.

Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rencard sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement son travail en librairie la passionne. Mais pour l’heure, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente, et ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours.

L’avis de LouisGray : 10/10 ♥♥ Coup de Cœur ♥♥

Ce roman, je l’ai lu après m’être enfilé (sans mauvais jeu de mots ^^) la trilogie étrange « Cinquante Nuances de Grey ». Inspiré par le beau Matt Bomer (oui oui, je persiste et signe !), j’ai voulu tenter. Puis, j’ai attrapé l’exemplaire de Succubus Night que j’avais depuis belle lurette et je me suis enfin lancé !

J’ai rarement eu un tel coup de cœur pour une saga que pour celle-là. Le personnage de Georgina Kincaid est rafraichissant, adulte (et ça change !), et elle assume ce qu’elle est. Dans ce roman, nous n’avons pas une héroïne qui pleurniche, qui hésite sur tel ou tel mec. Bien au contraire !

Georgina est une succube, elle bosse officiellement pour Lilith (à qui elle semble avoir vendu son âme) et vit à Seattle. Côté humanité, elle est libraire le jour… et complètement accro aux bouquins d’un jeune auteur populaire. Mais ce qui fait la force de cette héroïne c’est son humanité. Ces émotions, ses pensées, ses sentiments qui nous paraissent nôtres. Elle a ce je-ne-sais-quoi qui nous pousse à la prendre en « pitié » et à vouloir que tout s’arrange pour elle.

Elle qui est pourtant du côté des méchants, elle qui couche avec des hommes, les manipule (les pauvres hein ? ^^) pour leur voler leur énergie vitale au moment du rapport sexuel. Même si, au fond, cette créature est mauvaise, qu’elle réduit la vie des hommes dont elle prend possession, elle nous ait sympathique… voire encore plus.

Je crois qu’il y a dans cette saga suffisamment de fantastique, de sensualité, d’honnêteté pour qu’un lecteur puisse facilement s’imprégner de l’univers. Je me suis lancé dans l’aventure sans aucune idée de ce que ça donnerait et je n’ai pas pu décrocher une seule seconde. Ajoutez à cela une histoire d’amour entre notre succube-libraire et le fameux auteur et vous aurez tous les ingrédients pour un super bouquin.

L’histoire de ce premier tome introduit plutôt bien les personnages que nous allons suivre.

Même si nous vivons dans la tête de Georgina, plusieurs autres personnages (démons, vampires voire un ange que j’apprécie tout particulièrement) gravitent autour d’elle et nous dépeigne un portrait de la vie qui me semble plutôt intéressant.

Un ennemi s’ajoute à la recette et le plat est tout simplement savoureux.

Je ne pensais pas du tout aimer et j’en redemande !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/georgina-kincaid-tome-1-succubus-blues-richelle-mead/