«

»

Gaïa, Yannick Monget

Titre : Gaïa
Auteur: Yannick Monget
Date de sortie: 13/07/2012
Éditeur: Bragelonne
Genre: SF
Pour qui: À partir de 15 ans
Pour commander :  cliquez ici

Résumé :

Et si un jour l’homme prédateur devenait la proie, à son tour menacée d’extinction ?

Le monde sombre dans le chaos : un phénomène nouveau et inexpliqué affecte les écosystèmes du monde entier. Le comportement des animaux est bouleversé, les espèces végétales sont frappées d’impossibles mutations alors qu’une étrange épidémie se répand, qui pourrait causer la mort de millions de personnes.

Au coeur de la forêt tropicale amazonienne, Alexandre Grant, P.-D.G. d’une société de biotechnologie américaine, rencontre Anne Cendras. La célèbre biologiste française est convaincue que ce cataclysme n’a rien à voir avec le réchauffement climatique, mais qu’il menace la survie de toute l’humanité.

Aucun gouvernement ne sait comment enrayer ce phénomène et déjà le contact est rompu avec certaines régions du globe. Seuls quelques individus, que tout oppose en apparence, sont bien décidés à comprendre et à lutter?

L’avis de JackHarkness : 8/10

Notre Terre. Cela fait 4,5 milliards d’années qu’elle tourne autour du Soleil et 10 000 ans que l’Homme la peuple. Nous l’utilisons, nous la récoltons ses fruits. Mais il faut voir dans quel état nous la rendons. Et si un jour, la Terre se réveille. Que se passera-t-il ? Quel fléau nous tombera dessus ?

C’est tout l’enjeu du livre de Yannick Monget.

C’est l’histoire d’Alexandre Grant, un PDG d’un grande entreprise, avec tous les stéréotypes qui vont avec, qui se retrouve en quarantaine à la suite d’une mystérieuse maladie qui fait irruption soudainement. Une semaine après le début de son confinement, la base est inondée et le groupe de militaire regagne la surface. Et c’est le choc. Paris s’est transformé en jungle équatoriale.

On est de suite happé pour le récit qui nous fait poser beaucoup de question au fur et à mesure de la lecture.  Surtout sur le mythe de Gaïa. Une légende amérindienne  qui veut que la Terre, un jour fera subir la vengeance sur les hommes. Mais il faut  attendre la toute fin du livre pour comprendre. Et je dois avouer que franchement, on ne s’attend pas à ça. On est à la fois choqué et terrifié. L’intrigue est bien ficelée. Pas de temps mort. Les explications scientifiques ne sont pas soporifiques. On sent que Yannick Monget a voulu que ces propos soient le plus pédagogue possible, et c’est la cas. Une réussite de ce côté-là.

Les personnages sont sympathiques mais qui n’échappent pas aux clichés. Les militaires bourrus mais pas trop avec du sens de l’humour, le PDG vénale, la scientifique sexy mais au tempérament de feu.  On prend plaisir à suivre Alexandre et à le suivre dans sa transformation durant les évènements.

Le seul point négatif revient à la localisation des évènements. Pendant le premier tiers du livre, l’action se déroule dans un Paris transformé, où règnent des animaux dangereux, une forêt vivante dans tous les sens du terme. Mais, voilà. Le reste d’intrigue se passe à New-York. Je ne vais pas faire de l’anti américanisme primaire, mais je trouve que NY en mode post-apocalyptique c’est « too much ». Déjà-vu. Dommage.

Moralité : ce livre ne nous laisse pas indemne une fois fini et donne à réfléchir sur notre comportement envers la Dame Nature. Un bon moment de lecture.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/gaia-yannick-monget/