«

»

Focus sur L’Échiquier des Dieux de Richelle Mead

Le 19 février prochain sortira chez Bragelonne le premier opus de la nouvelle saga de Richelle Mead, L’Ère des Miracles, qui s’intitule L’Échiquier des Dieux dont voici la 4e de couverture :

« Suite à l’échec de sa dernière mission quelques années auparavant, Justin March, enquêteur du Bureau desurveillance des sectes et cultes, s’est exilé au Panama où il a sombré dans les addictions qui l’ont toujours tourmenté.

Mais à présent la République le rappelle à son service pour enquêter sur une série de meurtres rituels. Aidé dans sa tâche par une Prétorienne, Mae Koskinen, combattante invincible à la beauté surnaturelle, Justin va devoir affronter des forces bien plus redoutables qu’il ne l’imaginait.

Car dans l’ombre, des puissances se regroupent, prêtes à reprendre le contrôle de ceux qu’ils ne considèrent que comme des pions sur leur échiquier. »

l echiquier des dieux

L’auteure de Vampire Academy et de Succubus, déclare lors d’une interview à USA TODAY, en juin 2013, que « l’action de L’Échiquier des Dieux se déroule dans le futur, dans un siècle, dans un pays formé à partir des États-Unis et du Canada, après qu’un terrible virus ait dévasté le monde. Une des plus strictes politiques de ce pays est que les croyances aux religions et au surnaturel

 sont dangereuses. Cette politique est devenue difficile à maintenir quand un mystérieux et inexplicable phénomène commence à survenir. Un agent du gouvernement chargé d’enquêter sur cet événement et son coéquipier débutant, devenue un super soldat garde du corps, se retrouvent happés par une force puissante et tentent de survivre dans le monde. »

L’univers du roman, « la République Unie de l’Amérique du Nord – a beaucoup de politiques sociales idéalisées que [Richelle Mead] aimerait voir dans [son] propre pays. Ils mettent beaucoup de moyens sur l’éducation et la rendent accessible à tous ses citoyens. Les soins sont disponibles pour tout le monde, les citoyens moyens n’ont pas d’armes. Il n’y a pas de discrimination de sexe et chacun est libre de son orientation sexuelle. La technologie est utilisée au maximum de son potentiel pour rendre la vie quotidienne efficace et facile. Ce n’est pas un mauvais endroit où vivre. Mais vivre dans une si belle et si brillante société a un inconvénient : les habitants développent une attitude et un sentiment de supériorité. Ils sont plutôt hautains envers les étrangers et ont tellement foi en l’invincibilité de leur propre pays que souvent, ils ne se posent aucune question – alors que des fois, ils devraient. »

Richelle Mead avoue que« [si] Vampire Academy et Bloodlines s’encrent dans notre monde moderne, l’univers de L’Échiquier des Dieux a dû être créé. Le livre est raconté à la troisième personne et suit plusieurs personnages, ce qui crée un style différent de ce que [qu’elle] écrit. »

Alors, êtes-vous prêts à commencer la partie ?

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/focus-sur-lechiquier-des-dieux-de-richelle-mead/