«

»

Fille d’Hécate, Tome2, Le Parfum du Mal, Cécile Guillot

Le Parfum du Mal

Le Parfum du Mal

Titre : Le Parfum du Mal
Saga : Fille d’Hécate
Tome : 2
Auteur : Cécile Guillot
Date de sortie : 01/06/2013
Editeur : Éditions du Chat Noir
Genre : Urban fantasy
Pour qui : À partir de 13ans
Pour commander sur Amazon :Cliquer Ici

Résumé :
«Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie… pourtant j’ai besoin plus que jamais qu’Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d’élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface… Voilà de quoi être déboussolée ! »

Après la découverte de ses dons d’empathie, Maëlys est propulsée au sein d’une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus…

L’avis de Dr M 7/10:
Maëlys et Dorine se rendent sur une scène de crime à la demande de Patricia, une de leurs amies qui prête main-forte à la police grâce à ses dons de voyance. Des meurtres sont commis selon des rituels. Les sorcières vont donc mener l’enquête…

Comme pour le premier tome, ce qui pêche c’est le brièveté du récit. On est à peine rentré dedans que c’est déjà fini…

Le style est toujours agréable à lire. C’est d’ailleurs pour cela qu’on en voudrait un peu plus.

On continue à voir l’évolution de l’héroïne dans ce volume. Elle a décroché son premier emploi dans un service psychiatrique. Elle semble mieux se débrouiller avec ses patients qu’avec sa propre existence. Elle recherche toujours sa mère, et sa vie sentimentale n’est toujours pas au beau fixe.

Les personnages secondaires ne sont pas assez développés, et certaines de leurs répliques ne sont pas naturelles.

J’ai trouvé que l’intrigue était expédiée un peu trop facilement. Mais, cela vient sans doute du fait, qu’on reste trop en surface et que l’auteure n’entre pas dans les détails. Des fois, il y en a trop, là, il n’y en a pas suffisamment.

Il faut noter qu’à la fin, comme un petit bonus, on trouve un carnet de croquis qui représentent les personnages.

En résumé, un bon moment de lecture qui mériterait d’être vraiment développé.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/fille-dhecate-tome2-le-parfum-du-mal-cecile-guillot/