«

»

Felicity Atcock, Tome1, Les Anges Mordent Aussi, Sophie Jomain

FelicityAtcockT1_CouvTitre: Les Anges Mordent Aussi
Auteur: Sophie Jomain
Saga: Felicity Atcock
Nº du tome: 1
Date de sortie: 09/10/2011 – 15/01/2014
Éditeur: Rebelle Éditions- J’ai Lu
Genre: Bit-Lit
Pour qui: À partir de 15ans
Pour commander (amazon) :cliquez ici

Résumé:
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffi d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

L’avis de Dr M : 8/10

Felicity Atcock est une jeune anglaise pas comme les autres. Elle sait reconnaître les vampires. Quoi de plus normal, sa tante en est une. Daphnée, sa meilleure amie, lui propose une virée à Londres. À son retour à Bath, des vampires nouveau-nés font leur apparition. Ils sont tous irrémédiablement attirés par la maison de Felicity…

C’est un roman tout en légèreté et en humour que nous offre là Sophie Jomain. Son style est simple et sans fioriture. L’histoire n’est pas des plus originales, mais ce n’est pas ce qu’on doit venir chercher en ouvrant ce roman. Il se lit comme on déguste un kir royal.

Le personnage de Felicity est à l’image de ce premier opus. Il est un peu superficiel sans pour autant être niais. La jeune femme est fan de lingerie, et elle se retrouve souvent en petite tenue ou à décrire les dessous qu’elle porte. À tel point qu’à un moment, j’ai bien cru qu’elle était sortie dans la rue sans vêtements. Mais Sophie Jomain a tout de même donné beaucoup de profondeur à ce personnage qui de prime abord semblait creux. Plus on avance dans le roman, plus on découvre que Felicity est plus complexe qu’elle ne le semble.

Côté garçon, entre l’inspecteur Terrence McAllister et Stanislas, vous aurez de quoi choisir.

L’ambiance de cet opus oscille entre torride et humour. Il y a une grande tension sexuelle durant toute la lecture.

Moi qui n’aimais pas les anges que je trouvais ennuyeux, eh bien, ici, j’en redemande. Ils sont totalement éloignés des clichés religieux.

Bien sûr, on pourra sans doute reprocher à l’auteure d’être allée très vite sur certains éléments. Mais, elle n’a aucunement la prétention d’écrire un roman policier, mais bien un livre léger. Il faut également souligner qu’il est cours, puisqu’il fait 299 pages.

J’ai trouvé que ça faisait du bien de lire un livre qui ne se complique pas la vie.

En résumé, Sophie Jomain m’a transporté dans son univers. Donc si vous avez envie de vous vider la tête plongez-vous dans Les Anges Mordent Aussi.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/felicity-atcock-tome1-les-anges-mordent-aussi-sophie-jomain/