«

»

Ekhö Monde Miroir, Tome 1, New York, Christophe Arleston, Alessandro Barbucci

Ekho monde miroir soleil arlestonTitre : New York
Saga : Ekhö Monde Miroir
Nº du tome: 1
Auteur: Arleston – Barbucci
Date de sortie: 13/03/2013
Éditeur: Soleil
Genre: BD
Pour qui: À partir de 15 ans
Pour commander :  Cliquer ici

Résumé:
Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans.Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New-York. Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pas d’électricité, et c’est dans un Manhattan d’heroic fantasy qu’elle se trouve plongée. Au coeur de l’intrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semble dominer cet univers parallèle, Ekhö.

L’avis de JackHarkness : 9/10

Ce premier opus de la saga Ekhö Monde Miroir nous raconte l’histoire de Fourmille, une belle et pétillante jeune fille, qui se retrouve dans un univers d’héroïc fantasy après avoir accepté l’héritage de sa grande tante, disparue il y a 20 ans.

Elle entraine malgré elle, Yuri, le passager assis à côté d’elle dans l’avion, dans son incroyable aventure.

Je dois dire que ce premier tome a été une agréable surprise. On sait tous que lorsque nous lisons une BD signée Arleston, nous allons passer un très bon moment. Et c’est le cas.

L’histoire est peu banale et je me demande comment les scénaristes n’y avaient pas songé avant. Transposer notre civilisation actuelle dans un monde d’héroic fantasy ! Les métros sont des mille pattes. Les ascenseurs sont actionnés par des créatures à cornes. Les avions sont des dragons…

L’intrigue autour de Fourmille est plaisante. Même si l’héroïne accepte un trop facilement d’être parachutée dans un univers totalement différent du sien. La réaction de crainte et d’incrédulité de Yuri est plus normale. Il ne s’acclimate pas à ce monde et veut absolument revenir dans le nôtre.

Fourmille tente de percer le secret de la disparition de sa grande tante. Pour cela, elle va devoir ainsi reprendre son activité professionnelle : celui d’agent artistique. L’improbable couple découvre Ekhö et sa population des plus étranges, notamment Central Park.

Les dessins de Barbucci sont sublimes et la colorisation de Nolwenn Lebreton est magnifique.

En résumé, Ehkö Monde Miroir m’a convaincu. C’est une superbe premier tome que je vous recommande et je n’ai qu’une seule envie : lire la suite !

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/ekho-monde-miroir-tome-1-new-york-christophe-arleston-alessandro-barbucci/