«

»

Dormeurs, Emmanuel Quentin

Titre : Dormeurs
Auteur : Emmanuel Quentin
Date de sortie : 18 mai 2016
Éditeur : Le Peuple de Mü
Genre : SF
Pour qui : Adulte

4e de couverture :
Il en est des rêves comme de la vie. Comment les traverser, comment les affronter ? On peut être endormi et se rêver poète, espion, astronaute, plongeur, aventurier, voyageur le long des côtes, sur la route, sombrant dans n’importe quel abîme ou contournant les obstacles.

Dans une société dévastée par une crise économique sans précédent, des « Dormeurs professionnels » ont été sélectionnés pour la richesse structurelle de leurs rêves.

Fredric Jahan est l’un d’eux. Les images de son sommeil, enregistrées à l’aide de capteurs nanotechnologiques pour une clientèle fortunée, caracolent en tête des ventes. Mais un jour, ses rêves, trop réalistes, ne s’enregistrent plus…

L’Avis de Lilysatis : 8,5/10

Qui n’a jamais souhaité choisir ses rêves comme on met un DVD ?

Rêver est un don, et « Dreamland » l’a bien compris. Repérant les individus à haut potentiel, l’entreprise s’est lancée dans un commerce lucratif : les Dormeurs professionnels font des rêves, Dreamland les vend, les acheteurs profitent de quelques heures d’une autre vie.

Fredric Jahan est l’un de ces « Faiseur de Rêves ». Après des années de vache maigre, le voilà parmi les rêveurs les plus demandés. Ses songes sont d’une qualité exceptionnelle, et le travail avec Johann, son retoucheur, est une partie de plaisir. Jusqu’au jour où le capteur dans son cerveau échoue à enregistrer un rêve particulièrement vivant.

À partir de là, l’histoire prend son envol.

On commence le roman par une immersion dans la société, très proche de la nôtre et qui fait écho à de nombreux événements « réels ». On fait connaissance avec Dreamland et cette nouvelle profession qu’est « Faiseur de rêves ». L’univers est futuriste mais pas trop, la technologie est très avancée mais pas irréaliste. J’ai entendu des lecteurs parler d’une ambiance à la « Black Mirror » et je suis assez d’accord avec eux.
Cette société pourrait très bien être la nôtre dans moins longtemps qu’on ne le pense.

Puis Fredric fait ce rêve particulier et rencontre un personnage clé de l’intrigue, et le roman plonge dans une autre dimension narrative. On passe alors à un thriller haletant et sans temps mort, avec des retournements de situation inattendus. Il serait dommage de dévoiler les capacités de Fredric liées à sa qualité de Dormeur et qui transforment le récit en enquête labyrinthique, je ne peux donc que vous encourager à les découvrir par vous-mêmes.

Pour son premier roman, Emmanuel Quentin nous offre une intrigue sombre et angoissante, avec un personnage principal attachant, complexe et en pleine mutation. Les personnages secondaires sont également parfaitement maîtrisés et apportent au récit de Fredric une fraîcheur dans l’obscurité mais aussi des pointes d’émotions intenses. Les seuls pépins de ma lecture ont été certains dialogues un peu bancals, qui manquaient de naturel. Mais c’est un détail qui n’a pas entaché le plaisir que j’ai eu à découvrir cette histoire.
Le thème est exploité de manière assez originale, on ne sait jamais où on va jusqu’à la scène finale, surprenante.

« Dormeurs » est un cocktail détonnant entre science-fiction et polar qui ravira les lecteurs de ces genres de littérature… et les autres.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/dormeurs-emmanuel-quentin/