«

»

Doctor Who, Tome 44, La Lune du Chasseur, Paul Finch

Titre : La Lune du Chasseur
Titre en VO : Doctor Who : Hunter’s Moon
Saga : Doctor Who
Nº du tome: 44
Auteur: Paul Finch
Date de sortie: 22/06/2012
Éditeur: Milady
Genre: SF
Pour qui: À partir de 15 ans

Résumé :

Sur la plateforme de loisir 9, les joueurs et les bandits se mêlent aux mondains et aux célébrités. Pour libérer Rory des griffes d’un violent baron du crime, le Docteur et Amy infiltrent un concours implacable où des fugitifs sont les proies. Mais combien de temps tiendront-ils avant que leurs adversaires se rendent compte que le Docteur n’est pas un terrible mercenaire et qu’ils découvrent ce que trame Amy ? Dans ce jeu dont l’issue est toujours fatale, le compte à rebours est lancé.

L’avis de JackHarkness : 8/10

Le TARDIS est reparti pour une nouvelle aventure dans les contrées de la Bordure Extérieuse, et plus précisément sur LP9, une plate-forme dédiée aux loisirs de tout genre. Rory, accompagné d’Amy, décide de jouer au casino. Or le stress du jeu l’égare et perd le TARDIS ainsi que leur liberté.

Après avoir appris le kidnapping de Rory et la poursuite d’Amy du vaisseau-cargo qui a amené son mari, le Docteur, avec l’aide d’un de ses vieux amis, part à leur cherche ce aui va le conduire sur Gorgoror, une lune servant de terrain pour une gigantesque chasse à l’homme.

J’ai bien apprécié cette nouvelle aventure du Docteur. Les personnages sont toujours aussi attachants. Même Amy. Bon, normal, elle a un rôle secondaire dans cette histoire. Rory est vraiment sympathique et son côté débrouillard et futé durant la chasse à l’homme ressort énormément. Je pense que le personnage de Rory va rester dans les mémoires comme étant un extraordinaire compagnon du Docteur.

Les personnages dits guests, sont pour une fois attachants. La famille Mossop – Dora, Sophie et Harry,  par exemple. La famille typique anglaise, en proie à la dure réalité britannique qu’est le chômage, est embarquée malgré elle dans le tourbillon fantastique où votre vie peut changer en un clin d’œil. On se passionne pour leur survie, pour l’amour naissant entre Sophie et Andrei.

Même les méchants chasseurs aliens sont supers méchants. Heureusement, vous allez me dire. Oui, mais ce n’est pas souvent dans les romans du Doctor Who que nous pouvons frissonner devant la description de ces créatures et leur psychologie machiavélique.

L’histoire en elle-même est plaisante. La description de la chasse à l’homme est haletante. On se demande comment la bande composée de Rory, d’Andrei – un humain slave kidnappé – et de la famille Mossop, kidnappée par les organisateurs de la chasse, va tenter de survivre dans ce monde hostile où ils sont les proies des chasseurs et des créatures octopodes.  Il est vrai que nous avons parfois envie que cela se termine rapidement, car sur la fin ça commence à être un peu lassant.

Ce que j’ai apprécié dans cet opus, c’est son côté dépaysant, extraterrestre, qui caractérise le monde doctoresque. Il n’y a de complots, de guerre, de conspiration. Non, ici, l’auteur nous parle d’une pure chasse à l’homme et de sa place : être chassé et non être le chasseur.

En résumé, encore une bonne aventure de Doctor Who qui vous évade toujours plus de notre quotidien.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/doctor-who-tome-44-la-lune-du-chasseur-paul-finch/