«

»

Doctor Who, Tome 41, La Chasse au Mirage, Gary Russell

Titre : La Chasse au Mirage
Titre en VO : Doctor Who : The Glamour Chase
Saga : Doctor Who
Nº du tome: 41
Auteur:  Gary Russell
Date de sortie: 23/03/2012
Éditeur: Milady
Genre: SF
Pour qui: À partir de 15 ans

Résumé :

En 1936, des fouilles mettent au jour les reliques d’une autre époque, d’une autre planète… Mais pourquoi Rory n’a-t-il jamais entendu parler de cette découverte ?
Et si le réel n’était que pure fabrication ? Quant à Amy, elle est persuadée que le Docteur est originaire de Mars et ce dernier perd tous ses repères. Car comment vaincre un ennemi capable d’altérer le réel à volonté ?

L’avis de JackHarkness : 9/10

Le TARDIS amène tout l’équipage dans le Norfolk à  Shalford Heights. Rory, le Docteur et Amy rencontrent un individu mystérieux Nathanael Porter dont la première épouse a disparu et dont la seconde fait des fouilles archéologiques dans l’enceinte de l’école du village et sur le point de découvrir un vaisseau spatial appartenant au peuple Spartes et que les Tahnns, peuples belliqueux, convoitent pour contrôler le Mirage, une puissante source d’énergie.

Pourtant, les habitants de ce charmant petit village sont singuliers : certains d’entre eux seraient faits en laine… et curieusement, depuis leur arrivée, Amy se comporte étrangement, à croire qu’elle a été remplacé par un clone…

Un seul mot : ENFIN ! … Oui… j’emploie cet adverbe de cinq lettres pour exprimer mon soulagement. Pour plusieurs raisons d’ailleurs que je vais vous expliquer.

Enfin : l’histoire principale se déroule au Royaume-Uni. Pour moi, le Docteur, certes grand voyageur et observateur de l’Univers, doit forcément avoir une ou plusieurs aventures au pays du pudding et du bœuf à la sauce menthe. Il n’est jamais aussi meilleur et drôle quand l’une de ses aventures se déroule en Angleterre.

Enfin : L’histoire est plaisante ! Il faut avouer que l’auteur n’est pas un lapin de six semaines débarquant dans l’univers Docteresque, si vous me permettez ce néologisme. Il le connait fort bien puisqu’il a écrit plusieurs aventures spin-off en livres et qu’il a dirigé le magazine Doctor Who. Tout ça pour vous dire qu’il sait ce que les fans attendent. Et pour ce nouveau volet, on est servi ! Deux peuples extraterrestres qui s’affrontent : les Spartes qui se refuissent sur Terre pour se cacher des Tahnns, des créatures dont la seule envie est de récupérer le Mirage, une puissance source d’énergie et par la même occasion contrôler la Terre.  C’est du classique, il est vrai, mais qui fonctionne.

Le Docteur est toujours aussi fantasque et pour une fois, on aperçoit les failles du personnage. Pour bien les comprendre, il faut avoir vu les deux précédentes saisons télévisuelles, notamment l’allusion de Mars avec les événements tragiques de l’épisode Les Eaux de Mars avec le 10ème Docteur, joué par David Tennant.

L’aventure fait la part belle à Rory. Souvent en retrait dans les récits, mais ici il se révèle, prouvant au Docteur qu’il a bien sa place en tant que compagnon officiel. Il est futé, malin et observateur. On lui découvre même des blessures insoupçonnées.

J’ai littéralement dévoré ce nouvel opus et j’avoue que c’est l’un de mes préférés.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/doctor-who-tome-41-la-chasse-au-mirage-gary-russell/

  • Pingback: Mirages et Moutons… « Rose M. Guillerme – Traduction Professionnelle()

  • Louis

    “l’univers Docteresque, si vous me permettez ce néologisme” : je crois que c’est au traducteur qu’il faut demander la permission lol (Rory parle pas de “charme Docteuresque” ?)
    C’est vrai que c’est un bon livre celui-là, les personnages ressemblent vraiment à ceux de la série. Et puis il y a des moutons ! (ce qui pour moi est toujours bon signe…) Bref, je suis d’accord avec la critique.

    • FantasyGate

      Effectivement dans le livre, le traducteur utile ce terme, je viens de m’en rendre compte.

      • RMG

        Le traducteur est une traductrice, qui se réjouit que le roman ait autant plu. Gary Russell sait ce qu’il fait, c’est indéniable.

        • FantasyGate

          Je suis d’accord. Par contre c’est Una McCormack pour Le Dragon du Roi. Elle n’a pas approfondi l’historie