«

»

Doctor Who, Tome 38, La nuit des Humains, David Llewellyn

Titre: La nuit des Humains
Titre en VO: Doctor Who : Night of the Humans
Saga: Doctor Who
Nº du tome: 38
Auteur:  David Llewellyn
Date de sortie: 20/01/2012
Éditeur: Milady
Genre:
SF
Pour qui: À partir de 15 ans

Résumé :

Voici le Gyre, l’endroit le plus hostile de la galaxie. En 250 000 ans, cette accumulation de débris spatiaux a abrité les naufragés sittuns, les carnivores sollogs et la pire espèce de toutes : les humains. Le Docteur et Amy arrivent sur ce monde terrifiant pour lequel Sittuns et humains se disputent la suprématie… alors qu’une comète est sur le point de s’y écraser. Lorsque le Docteur est enlevé, c est à Amy et à un certain Dirk Slipstream que revient la charge de le sauver. Mais qui est vraiment Slipstream ? Et que fait-il réellement ici ?

L’avis de JackHarkness :

Quand Milady annonce qu’elle va publier les aventures du Doctor Who, on a le droit de se demander si on retrouvera l’ambiance de la série. La nuit des humains est la deuxième aventure littéraire du 11ème docteur. Pour vous situer le livre dans la chronologie de la série, il se trouve après le 3ème épisode de la saison 5.

Dans ce nouveau volet, le Docteur et Amy débarquent sur le Gyre, une plateforme créée par des déchets stellaires à la suite d’un message de détresse. Ils rencontrent des Situuns, un peuple d’une planète lointaine naufragé sur le Gyre et des humains qui se croient en notre bonne vieille Terre. Une comète fonce droit sur le gros amas de détritus. Nos passagers du TARDIS décident de les sauver avec l’aide d’un individu Dirk Slipstream dont l’égocentrisme est surdimensionné.

J’ai plutôt bien aimé ce livre. Non pas parce que j’aime la série, mais parce que le livre se lit vite. D’ailleurs, pour moi, ce n’est pas un livre, mais plutôt une nouvelle (250 pages).

Parlons un peu de l’histoire. Bon. Elle ne casse pas trois pattes à un canard (expression qui devrait faire plaisir à une copine). Tous les ingrédients qui font le piment de Doctor Who sont présents : le sauvetage d’un peuple galactique, une course contre la montre pour éviter une explosion. Mais je trouve que c’est un peu trop simpliste. Il y a le minimum syndical. Pas plus. Pas moins.

Les personnages, hormis le Docteur et Amy, sont bien développés. On comprend rapidement les relations hostiles entre les différents peuples. Les seconds rôles sont attachants avec leur propre psychologie. On se doute assez vite que Dirk est un salaud de la pire espèce surtout quand il décide de laisser Amy suspendue dans le vide. Même si une part de moi voulait qu’elle tombe. Oui. Je ne suis pas très objectif avec le personnage d’Amélia Pond. Je trouve ce personnage fade, énervant et pas futé. Et ce n’est visiblement pas avec les livres que mon opinion changera.

Mais je dois mettre en garde ceux et celles qui décident de se lancer dans la lecture des aventures du Docteur. Je pense, et j’en suis sûr, qu’il y a un préalable non négligeable : le visionnage de la série avant. L’histoire est truffée de références sur l’intrigue principale de la saison 5 et par conséquent on peut facilement se perdre. La folie, les fulgurances intellectuelles et le débit de parole du Docteur ne transparaissent pas. Il faut vraiment avoir en tête ces petits détails pour savourer les nouvelles que Milady nous propose.

En fin de compte, je dirais que l’histoire m’a convaincu, s’est lue rapidement (en un jour) et qu’il faut connaître un peu la série avant. Sinon, pour les fans inconditionnels, c’est un livre à avoir dans la bibliothèque  et vous retrouverez le peps de la série.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/doctor-who-tome-38-la-nuit-des-humains-david-llewellyn/