«

»

Création, Johan Heliot,

Titre : Création
Auteur : Johan Heliot
Editeur : J’ai Lu
Date de sortie : mercredi 28 septembre 2011
Pour qui : A partir de 15 ans
Genre : SF

Résumé :

Israël, dans un futur proche. Un immense territoire fertile apparaît en bordure du désert du Sinaï, non loin de l’ancien site nucléaire de la Dimona. Source de spéculations sans fin pour tous les théologiens et les scientifiques du monde, le Jardin attire bien des convoitises, dont celle de Zacharie Granville. Ce webangéliste créationniste, à la tête d’une communauté qui compte des millions d’adeptes, monte une expédition d’envergure : il va survoler le Jardin dans son radeau des cimes. A ses côtés, Saïd Machker, virtualiste surdoué, retransmettra en direct les images enregistrées par sa rétine aux millions d’internautes connectés à son émission.

Mais que se passe-t-il réellement à la Dimona ? Quelles révélations attendent les scientifiques du projet Hawila qui travaillent dans le plus grand secret au coeur même du site ? Et si un seul arbre pouvait balayer en un instant tout ce que nous croyions savoir sur la création du monde ?

L’avis de Jackharkness :

Tout est parti d’une interview que je devais faire. Je devais rencontrer Johan Heliot pour parler de son livre Création. Je me le suis procuré afin de lui en parler. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre est une agréable surprise.

L’histoire se situe dans un avenir proche. On découvre dans le désert d’Israël une oasis qui est apparue mystérieusement. Un webengéliste, c’est-à-dire un prêcheur qui ne fait son show que la toile, veut y aller afin de se l’approprier. Pendant ce temps, des scientifiques essayent de percer son secret.

Je dois dire que j’ai dévoré Création en moins de deux jours. Il fait partie de ces bouquins qui ont la capacité de nous faire tout oublier, même de rater notre arrêt de métro, de nous transporter, de nous faire aimer la science-fiction. Le découpage en petits chapitres y est sans doute pour quelque chose. Chaque chapitre me fait penser à une scène de film avec son protagoniste, son décor, ses enjeux et son tempérament. Il n’y a pas un protagoniste, il y en a plusieurs. Nous pouvons nous identifier à un personnage,nous y attacher, avoir de l’empathie et frissonner rien qu’à l’idée de savoir où l’auteur va amener ce protagoniste.

Ce livre a de très grands plus. il est souvent rebutant de lire de la SF car il va y avoir une tartine de termes scientifiques et si vous n’avez pas un lexique de physique quantique à côté, vous n’allez rien y comprendre. Or ici, dans Création, ce n’est pas le cas. Il y a des termes scientifiques, certes, mais ils sont convenablement expliqués. Les définitions sont à la portée du commun des mortels. Enfin un livre qui nous évite de nous envoyer tout un flacon d’aspirine !

L’autre avantage est les descriptions. Johan Heliot ne s’appesantit pas sur les décors, sur les personnages. Notre imagination se suffit à elle-même pour faire le reste. L’auteur se concentre sur l’essentiel : l’histoire. Pas de fioritures, pas de paragraphes entiers nous décrivant le paysage. Non. On reste dans le basic efficace, ce qui manque dans la plupart des livres. Johan a fait un savant mélange entre Histoire du monde, science-fiction, histoire d’amour et aventure.

Le suspense est omniprésent jusqu’à la fin et on se demande même si une suite peut être envisagée. Mais le dernier chapitre se suffit.
Je vous recommande ce livre qui, pour moi, est l’un des meilleurs que j’ai pu lire durant cet été.

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/creation-johan-heliot/