«

»

Bitten – Saison 1 – 2014

Bitten - Season 1 - Promotional PosterTitre : Bitten
Titre en VO : Bitten
Date de 1ère Diffusion VO : 11/01/2014 (SyFy)
Date de 1ère Diffusion VF :  Inédit
Genre :  Urban Fantasy – Fantastique
Pour qui : A partir de 13 ans
Nombre d’épisodes : 13
Avec : Laura Vandervoort (Elena Michaels), Greg Bryk (Jeremy Danvers), Greyston Holt (Clayton Danvers), Paul Greene (Philip McAdams), Steve Lund (Nick Sorrentino), Michael Xavier (Logan Jonsen), Genelle Williams (Rachel Sutton), Natalie Brown (Diane McAdams), Michael Luckett (Daniel Santos), Fiona Highet (Sheriff Karen Morgan), Curtis Caravaggio (Thomas Leblanc)
Résumé  d’après Allociné :

Photographe de talent, Elena Michaels apprécie mener une vie normale aux côtés d’un homme qui la rend heureuse. C’était sans compter sur le passé qui a pour mauvaise habitude de resurgir au mauvais moment. Car la jeune femme a des secrets. Elle déploie d’énormes efforts pour cacher sa véritable nature de loup-garou…

L’avis de JackHarkness : 4/10

Elena Michaels est une photographe de talent qui tente de vivre normalement à Toronto. Elle essaye de cacher sa véritable nature : celle d’être une louve-garou. Elle est rappelée à Stonehaven, car un Cabot, un loup-garou solitaire, sème la terreur dans la petite bourgade canadienne.

Pour le coup, je dois dire que je suis déçu par cette série fantastique ! Elle a tout pour réussir sur le papier, mais ce n’est pas le cas.

Pour les puristes, ceux qui ont lu le livre éponyme de Kelley Armstrong, les quatre premiers épisodes reprennent la trame du roman, en y incluant la nouvelle centrée sur la rencontre en Clay et Elena. Mais dépassé ce stade, l’intrigue prend un tout autre tournant. Je n’ai rien contre, bien au contraire, à condition qu’elle soit clairement définie et compréhensive, ce qui n’est pas le cas. De plus, les rebondissements sont trop prévisibles.

Les histoires secondaires sont toutes tirées par les cheveux et ne tiennent pas forcément la route ou sont souvent hors de contexte, ralentissant le déroulement des épisodes.

Le final est également déroutant et étonnant, mais pas dans le bon sens du terme.

Le gros souci de la série revient à l’ensemble de la distribution. Seule Laura Vandervoort sort son épingle du jeu. Pour le reste, le jeu d’acteurs ne casse pas des briques, à l’instar de Greyston Holt qui interprète Clayton, possédant le charisme d’un poulpe mort.

Le caractère des personnages est à reprendre. Voir un Alpha se faire battre à plate couture à chaque baston est assez ridicule. On est loin du leader avec une force décuplée et une aura exceptionnelle. Même le méchant de l’histoire, révélé tardivement, n’a pas l’envergure attendue. Résultat : on ne s’attache pas aux protagonistes, car on n’arrive pas à s’identifier à eux, surtout à cause de leurs réactions souvent idiotes, parfois incompréhensibles.

La réalisation laisse à désirer, notamment dans les scènes de combat. Mais, les gros plans sur le fessier des lycanthropes masculins sont légions. Il faut bien faire saliver la ménagère.

Les effets spéciaux sont plutôt bien réussis ce qui sauve un peu l’ensemble. La bande sonore est à revoir par moment.

En conclusion, Bitten est à éviter pour les fans de la première heure, car vous allez passer votre temps à vous dire « Mais, ce n’est pas comme ça dans le livre ! Ils ont fumé quoi ??? ». Pour les autres, vous perdrez seulement 9 h 06 minutes de votre vie.

Bande-annonce : 

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/bitten-saison-1-2014/