«

»

All Souls Trilogy, Deborah Harkness

51UvMPq0X-L._SX307_BO1,204,203,200_Saga : All Souls Trilogy
N° du tome : 1 à 3
Auteur : Deborah Harkness
Date de Sortie : de mai 2011 à octobre 2015.
Editeur : livre de poche (réédition)
Genre : Bit-lit ; fantastique ; romance paranormale
Pour qui : tout public
Pour commander : Tome 1 Tome 2 Tome 3

Résumé :

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve au cœur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

L’avis de Calim : 8 / 10
Diana Bishop est une sorcière qui a perdu ses parents alors qu’elle n’était qu’une toute petite fille. Elevée par ses tantes, elle ne pratique pas la magie. D’abord parce qu’elle estime que la magie est responsable de la mort de ses parents et ensuite parce qu’elle n’est pas très douée. Devenue professeur à l’Université de Yale, Diana étudie l’histoire de l’alchimie, elle mène une vie simple, sans magie jusqu’au jour où elle demande à consulter l’Ashmole 782 : et là, sa vie bascule !

Il me paraissait logique de rédiger une chronique groupée de cette trilogie car, même si chaque tome a sa particularité, ils s’enchaînent pour nous compter l’éveil magique de Diana.

Le premier tome met en place le monde particulier dans lequel Diana évolue ; le second tome nous relate son épanouissement en tant que sorcière et le dernier tome nous dévoile l’étendue de son pouvoir.

Le style de Deborah Harkness est très abordable et la fluidité des mots permet une lecture agréable. Les personnages qu’elle nous décrit sont couverts d’une patine authentique et même si l’auteure nous décrit des vampires différents de ceux que l’on côtoie habituellement, on retrouve les codes usuels de la Bit-lit (à l’exception des loups-garous). Contrairement aux habituelles créatures de la nuit qui vivent dans les bas-fonds un peu louches, les protagonistes de cette histoire sont des scientifiques ou des universitaires. Ils ont traversé le temps et les époques, ce sont adaptés à la modernité de notre société, mais ils ont gardé un côté un peu vintage qui n’est pas désagréable, ma foi !

Le premier tome de cette trilogie « Le livre perdu des sortilèges » nous dévoile un secret. Bien malgré elle, Diana Bishop met la main sur un très ancien manuscrit convoité par toutes les espèces surnaturelles qui sont bien décidées à ne pas laisser cet ouvrage tomber entre les mains d’une sorcière aussi inexpérimentée que Diana. En effet, ce livre ensorcelé renferme un terrible secret, le secret des origines de chaque espèce, mais surtout il est censé permettre à son possesseur de dominer l’ensemble des créatures de la nuit. Ni les démons, ni les vampires, ni les sorciers ne sont d’accord pour laisser entre des mains novices un si grand pouvoir. Diana devient alors une cible car elle est la seule à avoir pu lever le sortilège qui cachait le livre aux yeux du monde depuis des siècles.

Cette fantastique découverte n’échappe pas non plus au mystérieux Matthew Clairmont qui espionne notre belle héroïne et, habilement, il réussit à s’immiscer dans son univers afin de s’en emparer. Mais voilà, Diana est belle, fragile, attachante et notre héros en tombe follement amoureux ! Commence alors un périple qui mènera notre couple atypique dans une fuite éperdue. En effet, les représentants de chaque espèce sont déterminés à capturer Diana pour lui extirper son secret : comment a-t-elle pu lever le sort qui protégeait le livre perdu des sortilèges ?

Depuis qu’elle a lu une partie du manuscrit, les pouvoirs de Diana s’éveillent et elle en apprend chaque jour un peu plus sur l’horrible disparition de ses parents qui n’est pas un simple accident comme elle a pu le croire depuis son enfance. Ses certitudes volent en éclat, sa vie est menacée, son amour pour Matthew fait tressaillir tous les clans et de nombreux ennemis se dressent contre eux.

Pour échapper à ceux qui veulent la tuer et s’emparer du livre sacré, Diana utilise la magie qui sommeille en elle et, aidée de Matthew, elle disparait dans les couloirs du temps. Revenue dans le Londres du XIVème siècle, elle fait la connaissance de « l’école de la nuit » et apprend à maîtriser ses pouvoirs.

Si le premier tome était trépidant et ne laissait pas souffler le lecteur, le second tome de ce récit est un peu plus lent, tout du moins, dans la première moitié où il ne s’y passe pas grand-chose. En effet, Diana et Matthew ont réussi à échapper à leurs poursuivants et se sont installés comme un couple traditionnel au cœur de ce qui deviendra la city quelques siècles plus tard. Ils y mènent une vie confinée jusqu’au moment où, sommé par son père Philippe, Matthew décide d’emmener son épouse en France.

C’est à partir de ce moment-là que Deborah Harkness dévoile tout son talent de conteuse ! L’intrigue qu’elle met alors en place prendra tout son sens à la fin du troisième et dernier tome de cette saga. Je ne veux pas trop vous en dire sur ce dernier tome car je m’en voudrais de vous révéler la chute de cette trilogie. Ce que je peux vous dévoiler, enfin vous citer, c’est la phrase qui revient au fil des pages de ces trois magnifiques romans : « Au commencement étaient la peur et le désir… Puis vinrent la fuite et le passé… Enfin tout se dénoua… »

J’ai vraiment passé un excellent moment avec Diana et Matthew que l’auteure a su faire évoluer tout au long de l’histoire. Les références historiques et littéraires qu’elle fait parlent sans doute plus au public anglo-saxon qu’aux lecteurs français, mais sa talentueuse plume m’a entrainé aux côtés de la grande famille Clairmont et c’est un vrai bonheur que d’avoir des personnages secondaires aussi charismatiques que les héros.

C’est donc une lecture que je vous recommande vivement 😉

Lien Permanent pour cet article : http://fantasy-gate.fr/site/all-souls-trilogy-deborah-harkness/